Parc national Banff

Météo

Mont Castleguard, parc national Banff Mount Castleguard, parc national Banff
© Parcs Canada / collection CSOC / 2002


Au sujet de la météo

Il est possible de faire certaines généralisations au sujet des conditions météorologiques du parc national Banff. Le mois de juillet est habituellement le mois le plus chaud, les maximums oscillant en moyenne autour de 22 oC dans la ville de Banff. Le mois de janvier est en revanche le mois le plus froid, et les minimums atteignent une moyenne de -15 oC, bien que le mercure puisse tomber jusque dans les -30 oC. Toutefois, l'air relativement sec de Banff rend tolérables même les températures les plus extrêmes.

En hiver, il faut faire particulièrement attention au refroidissement éolien. Le thermomètre peut indiquer -20 °C, mais le facteur de refroidissement éolien porte la température réelle à -30 oC. En toute saison, la température baisse d'environ 1 oC pour chaque gain d'altitude de 200 m.

À Banff, la longueur des journées varie considérablement au fil des saisons. En décembre, il n'y a que huit heures de clarté, alors que, à la fin de juin, le soleil se lève à 5 h 30 pour se coucher à 22 h. Les tableaux de la dernière page donnent des renseignements plus détaillés sur les températures, les précipitations et l'ensoleillement pour la ville de Banff et le village de Lake Louise.

Neige

La neige est un facteur quasi omniprésent au parc national Banff. Dans les zones alpines et subalpines (au-delà et immédiatement au-dessous de la limite forestière), les précipitations -- sous forme de neige -- sont plus abondantes en hiver qu'en été. Dans les zones montagnardes (les vallées), c'est en été que les précipitations sont les plus abondantes, celles-ci se présentant alors sous forme de pluie.

Les montagnes qui bordent la ligne continentale de partage des eaux retiennent la neige des nuages environnants. La ligne de partage des eaux traverse les chaînons principaux des Rocheuses, le long de l'extrémité ouest du parc. Le lac Louise est niché au coeur de ces chaînons, en bordure de la ligne de partage des eaux. Bien que Lake Louise ne soit qu'à 55 km de Banff et à 130 m d'altitude de plus, Lake Louise reçoit 76 cm de neige en décembre et Banff n'en reçoit que 44. Le visiteur qui emprunte la Promenade des glaciers de Lake Louise à Jasper a la chance de voir bon nombre des glaciers de la ligne de partage des eaux qui sont alimentés par ces importantes chutes de neige.

Partout dans le parc, que ce soit dans les chaînons principaux des Rocheuses ou dans les chaînons frontaux de l'est, sur un sentier de randonnée ou sur la route, il faut traiter la neige avec respect. La ville de Banff reçoit des quantités appréciables de neige jusqu'au printemps, et les précipitations ne tardent pas à revenir à la fin de l'automne. De novembre à mars, il faut adapter son véhicule aux conditions hivernales, c'est-à-dire l'équiper de pneus d'hiver et de chaînes, et transporter avec soi des vêtements chauds ainsi que des chandelles d'urgence. Sur les sentiers, les cols de montagne demeurent souvent enneigés jusqu'à la fin de juin. Il ne faut jamais présumer que, si le sentier ou la route sont dégagés au départ, ils le demeureront jusqu'à destination.

Les avalanches constituent un danger particulier dans les régions montagneuses comme celle du parc national Banff. L'arrière-pays peut être magnifique immédiatement après une chute de neige abondante, mais il devient dangereux de s'y aventurer. Dans les quelques jours qui suivent de fortes précipitations, la neige commence tout juste à se tasser et demeure très instable, ce qui crée des conditions idéales pour les avalanches. Au début du printemps, les risques d'avalanches mouillées s'intensifient. Lorsque la neige est comprimée au maximum et qu'elle commence à fondre, c'est un bloc de plusieurs couches qui risque de se détacher de la montagne.

Il faut se renseigner sur les dangers que présentent les avalanches. Obtenez les derniers bulletins d'avalanche avant de partir à skis ou à pied dans les régions avalancheuses. Vous pouvez vous procurer ces rapports en appelant le centre canadien des avalanches au 1-800-667-1105 ou le service des gardes de parc de Banff au 762-1460 (messages enregistrés).

Les tables ci-dessous donnent plus de détails.

Variabilité

La seule constante qui caractérise le climat du parc national Banff, c'est sa variabilité. Les conditions météorologiques observées à une extrémité du parc sont souvent bien différentes de celles qui règnent dans d'autres secteurs relativement rapprochés. À un endroit donné, les conditions météorologiques peuvent varier considérablement d'une année à l'autre et d'un jour à l'autre. Le mot d'ordre est donc : soyez prêt pour toutes les éventualités! Même s'il fait beau et chaud au début du sentier, il est sage d'apporter un imperméable et un chandail. Il se peut que vous en ayez besoin le long de la route.

En outre, les conditions météorologiques peuvent changer radicalement en l'espace de quelques heures. L'air sec donne lieu à de grands écarts de température entre le jour et la nuit. En été, la température peut baisser à quelques degrés au-dessus du point de congélation pendant la nuit, même si, pendant le jour, il fait plus de 25°C.

Pour que vos vacances soient réussies dans un climat aussi variable, vous devez bien planifier votre séjour. Si vous comptez faire du ski, de la randonnée ou des excursions en voiture dans des secteurs où les conditions météorologiques pourraient présenter un danger, obtenez les rapports les plus récents possibles. Les centres d'accueil peuvent vous fournir les conditions actuelle. Le bureau météorologique de Banff met à jour régulièrement des messages enregistrés qui donnent les prévisions pour la journée ainsi que les avis ou les avertissements en vigueur pour Banff et les autres parcs des montagnes. Le numéro à composer est le (403) 762-2088.

Quels facteurs agissent sur les conditions météorologiques du parc national Banff?

Certains facteurs agissent continuellement sur les conditions météorologiques de Banff : la latitude du parc, l'air du Pacifique venant de l'ouest, les montagnes qui entourent et traversent le parc (particulièrement celles qui longent la Ligne de partage des eaux) et l'occasionnelle bouffée d'air continental venant de l'est.

Comme partout ailleurs, la latitude influe indirectement sur certains régimes météorologiques du parc. En hiver, il fait jour pendant quelques heures seulement, et le soleil se couche selon une trajectoire relativement oblique, qui l'empêche de produire beaucoup de chaleur. En été, le soleil reste haut pendant une période plus longue, mais ses rayons frappent le sol à un angle oblique, ce qui réduit sa capacité de réchauffer la terre.

Les vents dominants de l'ouest sont sans doute le facteur qui influe le plus sur le climat de Banff. Ces vents poussent l'air humide de l'océan Pacifique par-dessus la Colombie-Britannique, jusqu'au parc national Banff. L'air se refroidit à mesure qu'il gagne les pics des montagnes. Sous l'effet des températures fraîches, l'humidité de l'atmosphère se condense et engendre des précipitations. Lorsqu'il redescend les versants montagneux, l'air se réchauffe, et les précipitations cessent.

L'air humide du Pacifique doit franchir un dernier obstacle avant de gagner l'Alberta : les montagnes de la Ligne de partage des eaux. Cette imposante barrière pousse l'air vers de nouveaux sommets, où la température est plus basse, et retient une bonne part de l'humidité ambiante. Une fois sec, l'air redescend et se réchauffe tout en traversant les chaînons frontaux, dont la densité est plus faible. Les précipitations sont alors beaucoup moins importantes.

À l'occasion, le vent souffle de l'est, forçant l'air continental à s'élever au-dessus des montagnes. C'est alors l'inverse de la situation normale qui se produit : les précipitations ont lieu dans les chaînons frontaux. Ce courant orographique survient au début de l'été et projette occasionnellement sur Banff une bouffée de temps froid au milieu de l'hiver.

Sur quoi le climat agit-il au parc national Banff?

Plus que tout autre facteur, c'est le climat qui détermine de quoi se compose un écosystème. En effet, le climat détermine principalement quels types et quelles quantités de végétation peupleront un secteur donné. Les types et les quantités de végétation agissent à leur tour sur le type et le nombre d'animaux herbivores (omnivores). Viennent ensuite, au sommet de la chaîne alimentaire, les carnivores qui dépendent de tous ces éléments. Ainsi, la réponse à la question est : « Le climat influe sur tout au parc national Banff! »

Les conditions météorologiques façonnent l'habitat de la faune. En hiver, certains animaux, comme l'ours, peuvent hiberner. D'autres, comme le campagnol, s'adaptent en creusant des tunnels dans la neige. D'autres encore, comme le mouflon d'Amérique, dépendent de l'herbe ensevelie sous la neige. En hiver, ils doivent se frayer un chemin dans les vallées ou sur les quelques pentes balayées par les vents pour trouver de quoi se nourrir. À long terme, la taille des populations de mouflons dépend du nombre d'individus que peut soutenir leur habitat hivernal.

Au parc national Banff, les humains ont des habitudes semblables à celles de la faune. Nous réagissons aux changements météorologiques à peu près de la même manière. En hiver, nous pouvons choisir d'hiberner à notre façon. Ceux qui choisissent plutôt le plein air s'en tiennent généralement aux vallées subalpines, sauf peut-être pour s'aventurer sur les quelques versants montagneux qui soient propices au ski. En été, nous regagnons à nouveau les hauts sommets pour faire de la randonnée, de l'équitation, de la bicyclette et de l'escalade.

Les visiteurs du parc national Banff doivent demeurer conscients de l'effet du climat sur tous les animaux (y compris les humains). Informez-vous et demeurez prêt à affronter tous les types de conditions météorologiques afin de tirer pleinement parti de votre expérience. Songez aux animaux sauvages de Banff et aux efforts qu'ils doivent déployer pour s'adapter aux cycles climatiques. Ne l'oubliez pas : les vallées et les montagnes de Banff appartiennent à la faune et à la flore du parc tout autant qu'aux humains.

Ville de Banff (élévation 1397m)

MoyennesMax, (°C)
quotidien
Min, (°C)
quotidien
Pluie
(mm)
Neige
(cm)
Heures de
soleil/jour
Jan. -5,3 -14,9 2,4 38,2 8,1
Fév. 0,1 -11,3 1,7 30,0 10,0
Mars 3,8 -7,9 1,6 27,0 12,0
Avr. 9,0 -2,8 10,6 26,3 14,0
Mai 14,2 1,5 42,4 17,1 15,5
Juin 18,7 5,4 58,4 1,7 16,5
Juil, 22,1 7,4 51,1 0,0 16,0
Août 21,6 6,8 51,2 0,0 14,5
Sept. 16,1 2,7 37,7 7,0 12,7
Oct. 10,1 -1,1 15,4 18,9 10,7
Nov. 0,5 -8,2 6,0 33,6 9,0
Déc. -5,3 -13,8 2,8 43,9 7,8

Village of Lake Louise (Elevation 1524m / 4953 ft)

MoyennesMax, (°C)
quotidien
Min, (°C)
quotidien
Pluie
(mm)
Neige
(cm)
Heures de
soleil/jour
Jan. -7,5 -21,4 0,6 62,7 8,1
Fév. -2,0 -18,1 0,9 40,0 10,0
Mars 2,2 -14,0 1,7 32,8 12,0
Avr. 7,1 -6,7 5,5 22,3 14,0
Mai 12,8 -1,7 34,4 7,4 15,5
Juin 17,2 2,1 54,5 0,1 16,5
Juil, 20,4 3,6 61,2 0,0 16,0
Août 20,1 3,1 54,0 0,0 14,5
Sept. 14,3 -0,8 41,1 3,4 12,7
Oct. 7,9 -5,3 13,6 24,4 10,7
Nov. -1,7 -13,9 1,2 60,6 9,0
Déc. -7,6 -20,4 0,0 75,5 7,8