Parc national Banff

Les fleurs sauvages des Rocheuses

Asclépiade tubéreuse et
Castilléjie et anémone occidentale
© H Dempsey

Les fleurs sauvages, aux teintes, formes et odeurs de toutes sortes, ajoutent énormément à l'expérience que vous offre le parc national Banff. Que vous veniez pour les identifier, les photographier ou les admirer tout simplement, les fleurs sauvages égayeront tout séjour passé dans ce paysage de montagnes.

Le parc se compose de trois grandes zones de végétation, qui referment chacune toute une diversité de fleurs sauvages. Voici quelques-unes des caractéristiques des espèces que l'on trouve dans chacune de ces zones, de même que quelques suggestions quant aux endroits où les trouver.

Zone montagnarde

Campanule à feuilles rondes
Campanule à feuilles rondes
© H Dempsey

Les vallées montagnardes (de basse altitude) du parc national Banff abritent de nombreuses fleurs sauvages qui sont surtout représentatives des contreforts et des prairies. On y trouve notamment l'anémone pulsatille, la campanule à feuilles rondes, le lis de Philadelphie, la gyroselle de Virginie, la benoîte à trois fleurs, la smilacine étoilée, la gaillarde aristée, le cypripède soulier, la grassette vulgaire, le pédiculaire du Groenland et la violette à éperon crochu.

Vous avez de bonnes chances d'en apercevoir sur la rive nord du lac Johnson, dans les espaces ouverts et herbeux comme au pied des chutes du mont Cascade ou encore le long de la promenade de la Vallée-de-la-Bow et dans le secteur du point de traverse de la rivière Saskatchewan, dans la partie nord du parc.

Zone subalpine

Cornouiller du Canada
Cornouiller du Canada
© H Dempsey

La zone subalpine – le vaste secteur qui s'étend de la zone montagnarde jusqu'à la limite des arbres – reçoit plus de pluie que la zone montagnarde et elle se compose surtout de conifères. Sur le tapis forestier ombragé, vous apercevrez plusieurs espèces de fleurs sauvages comme le cornouiller du Canada, la linnée boréale, la sténanthe de l'Ouest, le monésès uniflore (le monésès à une fleur), le thé du Labrador et le rhododendron à fleurs blanches. Des fleurs aux couleurs radieuses, comme la valériane de Stika, la vergerette et le séneçon triangulaire, s'élèvent gracieusement dans les clairières.

Nombre de ces espèces poussent sur le chemin qui mène au canyon Stewart, au sentier du Lac-Bourgeau, le long du sentier de promenade jusqu'aux chutes inférieures du canyon Johnston et sur les sentiers autour du lac Louise.

Zone alpine

Silène acaule
Silène acaule
© H Dempsey

Dans la terre de roc et de neige, au-dessus des derniers arbres, poussent de vigoureuses fleurs sauvages, notamment le silène acaule, le saxifrage à feuilles opposées, l'érythrome à grandes fleurs, la véronique de Wormskiold, le myosotis des Alpes, l'anémone occidentale, la dryade à feuilles entières, le rumex petite-oseille, la phacélie soyeuse et trois espèces de bruyères.

Dans le parc national Banff, l'un des endroits par excellence pour admirer ces tapis floraux se trouve dans les prés Sunshine. Des tableaux aux merveilleuses couleurs s'offriront aussi à vous au sommet Bow et sur la crête Parker.

Zones de transition

Plusieurs espèces fleurissent dans une ou même deux zones de végétation. À titre d'exemple, notons le rosier aciculaire (l'emblème floral de l'Alberta), le castilléjie, l'androsace-jasmin, le fraisier de Virginie, l'épilobe à feuilles étroites, la potentille frutescente, l'ancolie jaune, l'arnica à feuilles cordées, la parnassie fimbriée, le sainfoin jaune, la campanule à feuilles rondes, la saxifrage épineuse, l'orpin à feuilles lancéolées, le raisin d'ours, l'épilobe à feuilles larges, l'herbe à dindes et le gaillet boréal.

Saison de floraison

S'il y a des bourgeons dans les Rocheuses canadiennes dès la fin mars jusqu'à la mi-septembre, la saison de floraison est toutefois à son apogée de la mi-juillet à la mi-août, dans toutes les zones de végétation du parc national Banff. La période de floraison des diverses espèces dépend de plusieurs facteurs, dont l'altitude, l'orientation de la pente, le vent, la composition du sol et les précipitations (y compris en hiver).

Pour protéger les fleurs sauvages et en profiter

Il est interdit de cueillir les fleurs sauvages; les visiteurs qui vous suivront pourront ainsi eux aussi les admirer et les fleurs continueront de s'épanouir pleinement. Vous pouvez profiter des couleurs magnifiques dont se pare le parc national Banff en prenant les fleurs en photo dans leur décor naturel, en les identifiant ou en les appréciant tout simplement, et les laisser telles quelles afin que d'autres puissent avoir la même expérience que vous.

Sources

Voici quelques suggestions d'ouvrages qui sauront vous aider à apprécier encore davantage les fleurs sauvages de Banff :

  • Wildflowers of the Canadian Rockies, George Scotter and Halle Flygare, McClelland & Stewart, ©1986. ISBN: 0888302851
  • Rocky Mountain Wildflowers, A.E. Porsild and D.G. Lid, National Museums of Canada, 1986
  • Plants of the Rocky Mountains, Kershaw, MacKinnon & Pojar, Lone Pine, © 1998