Parc national Banff

Randonée


© Banff Lake Louise Tourism / Paul Zizka Photography

Admirez le coucher du soleil pendant une balade au bord d’une rivière ou sentez le souffle des glaciers dans la zone alpine. Le parc renferme plus de 1 600 km de sentiers qui sont entretenus. Bon nombre des randonnées les plus appréciées du parc sont accessibles de la ville de Banff et du village de Lake Louise. 

Quand partir | Où allerCe que vous devez apporter en randonnée
Sécurité et etiquette | Rapport sur l’état des sentiers | Cartes


Quand partir 

Le temps fort pour la randonnée pédestre va de juillet à la mi-septembre. Jusqu’à la fin de juin, bon nombre de cols sont encore enneigés et peuvent présenter des risques d’avalanche. Les sentiers ont tendance à être plus boueux à cette période; les secteurs situés en basse altitude ou les versants secs exposés au sud dans les environs de la ville de Banff sont alors plus propices à la randonnée. À partir de la mi-juillet, la plupart des cols alpins sont déneigés.

Où aller 

Randonnées dans les environs de la ville de Banff
Randonnées dans les environs de la Promenade de la Vallée-de-la-Bow
Randonnées dans les environs de Lake Louise
Randonnées dans les environs de la Promenade des glaciers

Grande randonnée pédestre 

Sécurité et étiquette

Ce que vous devez faire avant de partir
Ne laissez aucune trace
Laissez la nature à l’état sauvage
Les ours et les humains


Ce que vous devez faire avant de partir :

C’est à vous qu’il incombe d’assurer votre propre sécurité. Les activités récréatives en plein air comportent toujours des dangers. Soyez bien préparé. Même de courtes excursions depuis la ville de Banff peuvent avoir des conséquences graves. Planifiez bien vos randonnées pour réduire vos risques au minimum. 

  • Étudiez les descriptions et les cartes des sentiers avant de vous mettre en route. 
  • Choisissez un sentier adapté aux capacités de votre groupe. 
  • Consultez les prévisions météorologiques et le dernier rapport sur l’état des sentiers, les bulletins importants, et les fermetures et restrictions saisonnières ou rendez-vous à un centre d’accueil de Parcs Canada
  • Vous devez être bien préparé pour affronter des situations d’urgence et une dégradation des conditions météorologiques. Le temps en montagne peut changer rapidement, et il peut neiger à tout moment de l’année. 
  • Apportez de la nourriture, de l’eau (1 L minimum) et des vêtements supplémentaires. L’eau de surface peut être contaminée et non potable. 
  • Communiquez votre itinéraire à quelqu’un. Dites-lui quand vous serez de retour et quel numéro composer si vous manquez à l’appel. 
  • Apportez une trousse de premiers soins et du gaz poivré (les cloches sont inefficaces). 
  • Le parc pourrait renfermer des tiques porteuses de la maladie de Lyme. Après chaque randonnée, prenez l’habitude de bien examiner tout votre corps et d’inspecter votre animal de compagnie. 
  • Quel que soit le mois de l’année, les pentes enneigées de forte inclinaison sont sujettes à des avalanches qui pourraient être lourdes de conséquences. Pour en savoir davantage sur le risque d’avalanche, consultez le site Parcs securite montagne ou rendez-vous à un centre d’accueil de Parcs Canada.  
  • En cas d’URGENCE, faites le 911 ou, si vous utilisez un téléphone satellite, composez le 403-762-4506. Les téléphones cellulaires ne sont pas toujours fiables.

Ne laissez aucune trace 

Soyez courtois envers les autres! 

  • Ne prenez que des photos. Les ressources naturelles et culturelles telles que les roches, les fossiles, les artefacts, les cornes, les bois de cervidés, les fleurs sauvages et les nids sont protégées par la loi et doivent être laissées intacts pour que les autres puissent les découvrir et en profiter. 
  • Remportez tout ce que vous apportez. Remportez tous vos déchets, y compris les couches souillées et les déchets de nourriture. 
  • Faites vos besoins à au moins 100 m de toute source d’eau. Enfouissez les déchets humains solides dans un trou de 15 cm de profondeur. Remportez votre papier hygiénique.  
  • Pour éviter d’endommager la végétation, restez sur le sentier et évitez les raccourcis. 
  • Les sentiers sont empruntés par les adeptes du plein air de toutes sortes. Cédez le passage aux autres usagers. 
  • Pour en savoir davantage sur ce que vous pouvez faire pour réduire votre impact sur les sentiers, visitez le site Sans trace Canada

Laissez la nature à l’état sauvage 

  • Résistez à la tentation de nourrir les animaux sauvages, de les toucher ou de vous en approcher. Restez à 100 m des ours et à au moins 30 à 50 m de la plupart des autres animaux. 
  • Déplacez-vous en groupe d’au moins quatre personnes et faites du bruit pour éviter de surprendre un animal. 
  • Si vous prévoyez faire une randonnée avec votre chien, songez à ce qui suit : les chiens peuvent être une source de stress pour les animaux sauvages, qui peuvent les prendre pour des prédateurs, comme le loup et le coyote. Les chiens sont interdits sur les sentiers visés par une restriction saisonnière. Si vous amenez votre chien, respectez la consigne suivante : tenez-le en laisse en tout temps. Les chiens sont interdits sur les sentiers visés par une restriction saisonnière. 
  • Examinez les bulletins importants, le bulletin hebdomadaire sur les ours et le dépliant Les ours et les humains.

Les ours et les humains 

Les parcs nationaux des Rocheuses canadiennes représentent une partie importante de l’habitat restant du grizzli et de l’ours noir en Amérique du Nord. Même dans les aires protégées, les ours ont de la difficulté à éviter les humains. Imaginez le défi qui attend l’ours lorsqu’il doit traverser les parcs nationaux des montagnes en plein été : il lui faut contourner les villes, les campings, les routes, les voies ferrées et les sentiers très fréquentés tout en s’efforçant de trouver assez de nourriture pour survivre.

Pour élever leur progéniture et soutenir une population saine, les ours ont besoin d’un habitat de qualité de la plus grande superficie possible. Ils doivent pouvoir y accéder en peu de temps en faisant un minimum de rencontres avec des humains. Avant de partir en excursion, songez à ce que font les ours en cette période de l’année. Donnez-leur l’espace dont ils ont besoin pour survivre.

Conseils : 

  • Transportez du gaz poivré en tout temps, assurez-vous qu’il soit à la portée de la main et sachez comment vous en servir. 
  • Faites du bruit. En vous déplaçant sans faire de bruit, vous courez le risque de tomber sur un ours. Restez alerte dans les secteurs broussailleux et à l’approche de virages sans visibilité. Déplacez-vous en groupe et regardez toujours devant vous. 
  • Si vous voyez ou rencontrez un ours, signalez-le au personnel de Parcs Canada en appelant au 403-762-1470 dès que vous pouvez le faire sans danger. 
  • Les ours dans les parcs nationaux des montagnes 
  • Sécurité au pays des ours