Parc national Banff

Le Guide de planification d'excursion dans l'arrière-pays - dangers

Traversée des cours d'eau
Traversée des cours d'eau
© Parcs Canada / Al Williams

L'impressionnant paysage de Banff peut receler des dangers terrifiants. La présente section contient une description des dangers les plus courants et des conseils à suivre pour les éviter. Il ne s'agit toutefois que d'une brève description; nous vous conseillons de vous renseigner davantage, surtout si vous en êtes à votre première randonnée dans l'arrière-pays.

Perte du sentier

L'arrière-pays est vaste et sauvage. La végétation y est souvent haute et dense. Les randonneurs peuvent donc être facilement désorientés et incapables de voir les repères environnants. Le mauvais temps peut même faire disparaître le sentier.

  • Apportez une carte et une boussole, et sachez comment vous en servir.
  • Restez dans le sentier; ne prenez pas de raccourcis. Si vous n'êtes pas certain de votre route, retournez sur vos pas.
  • Faites des plans clairs et assurez-vous que votre groupe les comprend.
  • Gardez votre groupe ensemble. Il n'est pas rare que des personnes se perdent parce qu'elles ont quitté le groupe.
  • Laissez un plan détaillé de votre randonnée à un ami ou inscrivez-vous au registre des activités à risque, au Centre d'accueil du parc.
  • Soyez prêt à survivre pendant au moins une nuit une recherche prend du temps.

Terrain

Les glissements et les chutes sont les principales causes de blessures dans l'arrière-pays. Au nombre des dangers liés au terrain : pentes abruptes et escarpements, surfaces humides, racines découvertes, pentes couvertes de mousse, pierres détachées ou tombantes, accumulation de neige tardive et avalanches (possibles à longueur d'année).

  • Portez des chaussures qui ont de bonnes semelles et qui supportent les chevilles.
  • Prenez votre temps et regardez où vous marchez. Ne sous-estimez pas le terrain.
  • Restez à une bonne distance des rebords et surveillez les enfants de près.
  • Presque tout le terrain des Rocheuses est composé de roches détachées. Attention aux chutes de pierres quand vous êtes sur ou sous un endroit escarpé.
  • Les sentiers en haute altitude peuvent être couverts de neige ou de glace jusqu'au milieu de l'été. Ne vous aventurez pas sur les pentes enneigées qui sont escarpées sans l'équipement et l'expérience appropriés.

Conditions météorologiques

En montagne, les conditions météorologiques peuvent changer rapidement, et elles sont difficiles à prévoir. Il peut neiger ou geler en TOUTE SAISON, surtout en haute altitude. Attendez-vous à des surprises.

  • Avant de partir, vérifiez les prévisions météo, mais soyez prêt à affronter toutes les conditions.
  • Portez et apportez des vêtements et de l'équipement appropriés.
  • Apportez des aliments supplémentaires pour le cas où votre randonnée serait plus longue que prévu.
  • Apportez une carte et une boussole, pour le cas où le sentier serait difficile à suivre en raison de la neige ou d'autres conditions météo.
  • Portez des lunettes de soleil et une crème solaire, même par temps couvert.

Foudre

L'une des principales conséquences d'être frappé par la foudre est un arrêt du coeur, ce qui exige un secours médical immédiat. Pour restreindre au minimum la possibilité d'être frappé par la foudre.

  • Surveillez le temps et mettez-vous à l'abri avant que la tempête commence.
  • Ne restez pas dans une aire ouverte. Si possible, réfugiez-vous dans une forêt à basse altitude.
  • Tenez-vous à l'écart d'un arbre solitaire, des grands arbres et des rebords rocheux.
  • Descendez des sommets et des crêtes et éloignez-vous des plans d'eau libre.
  • Pendant une tempête, nous vous accrochez pas à un bâton de marche ou à un pic à glace en métal; ce sont d'excellents conducteurs d'électricité.
  • Si une personne de votre groupe est frappée par la foudre, soyez en mesure de pratiquer une réanimation cardiorespiratoire (RCR) et de lui apporter les premiers soins en cas de brûlures ou de commotion.

Traversée des cours d'eau

Les ruisseaux et les lacs de montagne sont très froids toute l'année. Il peut être dangereux de traverser les rivières à gué, en particulier pendant la crue et après de fortes pluies, alors que le niveau de l'eau est élevé et que l'eau est trouble. Une chute peut entraîner l'hypothermie, des blessures ou la noyade.

  • Traversez au point le plus large et le moins profond en aval de rapides.
  • Enlevez vos chaussures de montagne et chaussez des sandales ou des chaussures de sport pour traverser les cours d'eau.
  • Défaites la courroie de votre sac à dos à la taille pour pouvoir l'enlever rapidement si vous perdez l'équilibre.
  • Utilisez une perche solide ou un bâton de ski pour vous tenir en equilibre contre le courant. Traversez face au courant.
  • Si le courant est trop fort ou le cours d'eau trop profond rebroussez chemin.

Avalanches

Il n'y a pas qu'en hiver que peuvent survenir des avalanches quand il y a de la neige sur une pente, il y a danger d'avalanche. Dans le parc national Banff, la neige peut persister jusqu'au milieu de l'été, en particulier à haute altitude.

  • Méfiez-vous des avalanches à la fin du printemps et en été. Apprenez à reconnaître les terrains avalancheux et les pentes potentiellement dangereuses, et évitez ces secteurs.
  • Ne traversez jamais de pentes où la neige est épaisse pendant les heures chaudes de la journée.
  • La glace de glaciers sur des pentes abruptes ou des saillies rocheuses peut céder à tout moment. Ne marchez pas sous de la glace en saillie.
  • Les skieurs et les glaciéristes qui fréquentent l'arrière-pays doivent savoir comment se déplacer en toute sécurité dans un milieu avalancheux. Vous trouverez plus d'information sous Ski et planche à neige dans l'arrière-pays de Banff.

Alpinisme et déplacement sur les glaciers

Pour faire de l'alpinisme ou de l'escalade sur glace en toute sécurité, il faut de l'équipement et des compétences hautement spécialisés.

  • Ne vous aventurez pas sur un glacier à moins que votre groupe ait l'équipement et les compétences nécessaires en matière de secourisme dans les crevasses.
  • Suivez un cours d'alpinisme ou d'escalade sur glace.
  • Discutez de vos plans avec le garde de parc préposé à la sécurité publique à Banff ou à Lake Louise.
  • Inscrivez-vous au registre des activités à risque, au Centre d'accueil du parc.
  • Vous trouverez plus d'information sous Alpinisme et escalade.

Blessures et maladie

Les personnes qui se déplacent dans l'arrière-pays doivent être en mesure de faire face aux imprévus. Comme les secours sont parfois éloignés, les groupes doivent être autonomes. Vous devez être particulièrement prudent quand vous vous livrez à une activité pour laquelle vous avez peu d'expérience, quand vous vous aventurez en terrain inconnu et quand vous êtes fatigué, que vous avez froid ou que vous avez faim.

  • Ayez une solide connaissance des premiers soins en milieu sauvage.
  • Transportez une trousse de premiers soins bien garnie.
  • Apportez un supplément de nourriture, d'eau et de vêtements chauds, en cas d'urgence.

Hypothermie

L'hypothermie, ou baisse de la température corporelle, est l'une des principales causes de décès chez les amateurs de plein air. Elle est causée par l'exposition au froid (pluie, vent, neige) et par un épuisement physique. La déshydratation et la consommation restreinte d'aliments peuvent également être des facteurs.

  • Apportez des vêtements supplémentaires. Remplacez les vêtements humides par des vêtements secs avant d'avoir des frissons.
  • Habillez-vous en épaisseurs; ajustez au besoin pour ne pas avoir trop froid ou trop chaud.
  • Portez des vêtements qui gardent leurs propriétés isolantes quand ils sont mouillés (p. ex. polypropylène, polar, laine, goretex). Ne portez pas de coton (p. ex. jeans).
  • Surveillez les premiers symptômes de l'hypothermie : tremblements, difficulté à se servir de ses mains, désorientation et baisse de la température corporelle.
  • Buvez beaucoup d'eau et prenez plusieurs collations au cours de la journée.

Déshydratation

Le manque d'eau peut être un des principaux facteurs de l'épuisement par la chaleur et de l'insolation.

  • Buvez de l'eau régulièrement. Prévoyez des pauses pour boire, même par temps frais.
  • Portez des vêtements amples de tons pastels et un chapeau à large rebord.
  • Par temps très chaud, ne faites pas d'excursion dans le milieu de la journée.
  • Mangez des aliments nutritifs et hypercaloriques.
  • Surveillez les symptômes d'épuisement par la chaleur : teint pâle, transpiration, soif, nausée, étourdissements, mal de tête et crampes musculaires.

Tiques

Les tiques sont des parasites communs sur de nombreux animaux; elles sont responsables de la transmission de maladies infectieuses aux humains. Les tiques sont le plus actives d'avril à juin, surtout dans le fond des vallées et sur les pentes herbeuses sèches. Vous pouvez voir la plupart des tiques avant qu'elles ne s'incrustent en effectuant une vérification quotidienne, sur vous-même et sur vos enfants. Si vous découvrez une tique, vous pouvez habituellement l'enlever en tirant délicatement. Par contre, si vous ne parvenez pas à l'enlever et que des rougeurs ou des lésions apparaissent, ou en cas de symptômes inexpliqués, consultez un médecin.

  • Portez un pantalon long, au bas ajusté, ou des guêtres.
  • Portez un insectifuge contenant l'insecticide DEET.
  • Les tiques ont un faible pour la tête, le cou, les aisselles et la fourche. Faites une bonne inspection quotidienne sur vous-même, sur vos enfants et sur vos animaux de compagnie.

Eau potable

Les eaux de surface sont généralement d'excellente qualité, mais l'eau non traitée peut contenir des bactéries ou des parasites nocifs. Le Giardia lamblia, parasite hydrique qui provoque des malaises gastrointestinaux, peut être présent dans les cours d'eau de montagne.

  • Faites bouillir l'eau avant de la boire, ou filtrez-la.
  • Adoptez des pratiques hygiéniques. Utilisez les toilettes sèches ou creusez un trou à au moins 100 m de toute source d'eau.
  • Les chiens sont souvent porteurs du Giardia. Songez à laisser votre chien à la maison.

Collisions véhicules / faune

Soyez vigilant sur la route en vous rendant au point de départ de votre sentier ou en revenant de votre excursion, en particulier au crépuscule ou à l'aube. Chaque année, environ 70 gros animaux se font frapper sur les routes du parc national Banff.

  • Surveillez les panneaux d'avertissement sur la faune.
  • Observez les limites de vitesse, et roulez moins vite après le coucher du soleil.
  • Si vous voyez des animaux sauvages le long de la route, ralentissez et soyez prêt à arrêter.
  • Signalez toute collision au bureau du parc ou au poste de la GRC le plus près.
  • Vous trouverez plus d'information dans Conseils pour conduire dans le parc national Banff.

Faune

Même s'ils ont l'air tout à fait apprivoisés, tous les animaux sauvages peuvent avoir un comportement imprévisible et dangereux.

  • Ne vous approchez JAMAIS d'un animal sauvage, gros ou petit, et ne le nourrissez jamais. Même les spermophiles peuvent mordre et ils transportent certains parasites indésirables.
  • Observez les animaux à une distance raisonnable : à au moins 30 m (longueur de 3 autobus) pour les wapitis et 100 m (longueur de 10 autobus) pour les ours.
  • Vous trouverez plus d'information sous Règles de sécurité au pays des ours.
  • Dangers dus à la faune 
  • Les Ours et les Gens - Un guide sur la sécurité et la conservation