Parc national Banff

En canot sur la rivière Bow

La rivière Bow qui traverse le parc national Banff offre aux pagayeurs chevronnés d'excellentes possibilités d'excursion en canot. Nous vous présentons ci-dessous les trois tronçons les plus fréquentés de la rivière. Veuillez prendre connaissance des renseignements ci-dessous avant de mettre votre canot à l'eau.

Canotage

Tronçon 1: De Lake Louise jusqu'à l'intersection Castle
Tronçon 2: De l'intersection Castle à Banff
Tronçon 3: Des chutes Bow à Canmore

Version imprimable (PDF, 525 kb)

Dangers sur la rivière

La rivière Bow est un cours d'eau dynamique, qui évolue sans cesse. L'érosion causée par le débit rapide de l'eau peut donner lieu à de nouveaux chenaux, à des arbres couchés et à des accumulations de troncs d'arbres se formant du jour au lendemain; autant de dangers mortels qui peuvent se présenter là où ils étaient inexistants auparavant.

Les dangers ont tendance à apparaître dans les virages très coudés de la rivière, où le mouvement de l'eau est restreint et le courant est à son plus fort. À l'extérieur des coudes, les arbres sapés tombent dans la rivière et se transforment alors en redoutables pièges ou en passoires. Il peut y avoir des arbres tombés dans tous les virages de ce tronçon de la rivière. Faites preuve de prudence à l'abord d'un virage, et restez vers l'intérieur car le courant y est moins fort.

Les amas de troncs d'arbres forment des passoires très dangereuses. Ces amas se créent quand les arbres tombent dans l'eau, flottent en aval et se coincent aux pointes amont des îles et des bancs de gravier, et aux points d'entrée des petits chenaux. Ils peuvent prendre beaucoup d'ampleur, ce qui crée des dangers à long terme sur la rivière. Les canots qui s'y heurtent peuvent chavirer subitement. La force du courant pousse ensuite le canot, avec ses pagayeurs, dans la passoire ou souvent en dessous. Si vous heurtez une passoire, faites tout ce qu'il faut pour vous hisser au-dessus des chicots. Si vous chavirez, soyez prêt à abandonner votre canot et votre équipement jusqu'à ce que vous soyez en sécurité, hors de l'eau.

Tous les dangers que présente la rivière sont amplifiés lorsque le volume de l'eau augmente. Plus le niveau de l'eau est élevé, plus le débit est fort, et plus les arbres tombés dans l'eau et les passoires sont dangereux. C'est à l'écoulement printanier qu'il est le plus périlleux de s'aventurer dans la rivière.

Le Camping

Le seul terrain de camping le long de la rivière Bow est le terrain de camping d'arrière-pays Bo1C (accessible par la rivière seulement), au ruisseau Johnston (N.B. Il faut se procurer un permis de l'utilisation de l'arrière-pays et camping si on souhaite y passer la nuit). Les feux ne sont permis que dans les foyers désignés.

Arlequin plongeur mâle
Arlequin plongeur mâle
© Cyndi Smith
Arlequins plongeurs

De mai à octobre, le cours supérieur de la rivière Bow abrite la plus forte concentration d'arlequins plongeurs qui nichent en Amérique du Nord. Ces canards de mer tout en couleurs nichent dans les montagnes et passent l'hiver sur la côte du Pacifique. Apprenez à les reconnaître. Vous pourriez les apercevoir en train de chercher à manger sous les bancs de la rivière ou dans les rapides ou de se laisser emporter par les flots. Une fois repus, ils aiment à se reposer sur des rochers ou des troncs d'arbres au milieu de l'eau ou sur la grève. Si vous en rencontrez, souvenez-vous que vous les dérangerez moins si vous ralentissez, que vous vous éloignez et que vous laissez le courant porter votre canot.

Tronçon # 1:

De Lake Louise jusqu'à l'intersection Castle Distance/durée : 22 km/ 3 - 4 heures Degré de difficulté : intermédiaire

DESCRIPTION

Ce tronçon de la rivière Bow débute en aval du hameau de Lake Louise. Il est flanqué de la Transcanadienne, du côté ouest, et du chemin de fer du Canadien Pacifique et de la route 1A (promenade de la Vallée-de-la-Bow), du côté est. Le courant est régulier, et la rivière suit son cours dans la vallée en serpentant. On y trouve plusieurs seuils et rapides de classe 1. Il peut y avoir aussi des arbres couchés dans l'eau et des amas de troncs d'arbres. Ce secteur compte de nombreux faux-chenaux et îles, mais il est facile de s'y orienter.

Carte de tronçon #1 De Lake Louise jusqu'à l'intersection Castle
Carte de tronçon # 1
De Lake Louise jusqu'à l'intersection Castle

© Parcs Canada

POINT DE DÉPART : LAKE LOUISE

Le point de mise à l'eau (nota : les points de mise à l'eau et d'accostage sont indiqués au moyen d'un P sur les cartes) se trouve dans un petit faux-chenal à environ 750 mètres à l'est du pont de la Transcanadienne qui enjambe la rivière Bow, à l'est du hameau de Lake Louise. Prenez la voie de service, qui mène à un pré où il y a un grand stationnement. Ne garez pas votre voiture de manière à bloquer la route.

Ce petit faux-chenal se jette dans la rivière 100 mètres plus loin. Les trois premiers kilomètres qui mènent au belvédère du Ruisseau-Moraine offrent des eaux rapides par endroits et des virages serrés qui pourraient exiger des manoeuvres précises. Au belvédère commence une autre section continue d'eaux rapides, de vagues et de coudes serrés. Ce secteur présente de nombreux risques; vous devez donc vous y aventurer avec prudence après y être allé en reconnaissance pour relever les obstacles qui vous attendent.

Le prochain point de repère se trouve au confluent du ruisseau Baker à gauche, à environ 5 km en aval du ruisseau Moraine. À partir de là, le débit ralentit un peu et le courant se régularise. La rivière serpente ensuite sur une distance de 14,5 kilomètres dans la vallée sous les escarpements du mont Castle pour vous mener à la fin du premier tronçon, au pont de l'intersection Castle. Débarquez sur la rive gauche, au stationnement qui se trouve tout juste en aval du pont

EN CAS D'URGENCE : Il n'y a pas d'accès direct à la rivière depuis la rive est; vous pouvez toutefois facilement marcher jusqu'à la route 1 ou 1A à partir de n'importe quel endroit, s'il le faut. Il y a des téléphones du côté est de la rivière aux établissements d'hébergement Baker Creek Bungalows, au terrain de camping du Mont- Protection et au Castle Mountain Village, à l'intersection Castle.


Tronçon # 2:

Carte de tronçon #2 De l'intersection Castle à Banff
Carte de tronçon # 2
De l'intersection Castle à Banff

© Parcs Canada

De l'intersection Castle à Banff Distance/durée : 32 km/ 5 - 6 heures Degré de difficulté : intermédiaire

DESCRIPTION

Ce tronçon de la rivière Bow est bordé, du côté ouest, par la Transcanadienne et, du côté est, par le chemin de fer du Canadien Pacifique et la route 1A (promenade de la Vallée-de la- Bow). Le courant est régulier et la rivière suit son cours dans la vallée en serpentant; vous y trouverez de nombreuses îles et d'intéressants faux-chenaux à explorer. Ce tronçon est doté de nombreux seuils et de rapides de classe 1, de même que d'un rapide de classe 3 au ruisseau Redearth. Les coudes serrés, les arbres couchés dans l'eau et les amas de troncs d'arbres y sont fréquents, en particulier dans le secteur en aval du ruisseau Redearth. Il vous faudra manier votre canot en faisant particulièrement attention dans ce secteur.

POINT DE DÉPART : INTERSECTION CASTLE

Le point de mise à l'eau se trouve au stationnement du côté aval du pont qui enjambe la rivière Bow à l'intersection Castle. Après avoir parcouru six kilomètres sur ce tronçon sinueux de la rivière, vous arriverez au confluent du ruisseau Johnston, qui se jette dans la rivière du côté gauche. En aval du ruisseau Johnston se trouve un écriteau indiquant les emplacements de camping dans l'arrière-pays. Trois kilomètres plus loin, la rivière bifurque vers la droite et vous mène vers la Transcanadienne et le belvédère du Mont-Castle.

Ce point de repère est important car il indique que vous approchez des rapides du ruisseau Redearth. Sous le belvédère, la rivière se dirige vers la gauche pour s'éloigner de la Transcanadienne. Deux cents mètres plus loin à peine, la rivière effectue un virage serré vers la droite pour aboutir dans le secteur des rapides du ruisseau Redearth. De classe 3, ces rapides forment une longue section d'eaux vives et de rochers. Les vagues y sont constantes et prennent de l'ampleur à mesure que vous avancez. De nombreux canots ont chaviré ou ont été submergés à cet endroit. Les pagayeurs chevronnés peuvent s'aventurer dans ce rapide, pourvu qu'il prennent les mesures de reconnaissance et de sécurité nécessaires.

Carte des rapides du ruisseau Redearth
Carte des rapides du ruisseau Redearth
© Parcs Canada

Si vous voulez faire du portage, vous devrez vous frayer votre propre chemin, étant donné qu'aucune route de portage n'a été aménagée. Du haut des rapides (rive droite), marchez sur la berge jusqu'à l'endroit où le ruisseau Redearth se jette dans la rivière Bow. Traversez le ruisseau et portez votre canot sur le sentier qui longe la rivière jusqu'à la fin des rapides.

Deux kilomètres avant le ruisseau Redearth, la rivière devient très vrillée. Il est peut-être difficile de le remarquer, mais elle se ramifie en fait en deux ou trois chenaux à cet endroit. Ce secteur comporte de très grands risques, de même que des virages extrêmement serrés, des amas de troncs d'arbres dangereux et d'innombrables arbres couchés sur l'eau. La vigilance est de mise.

Le vaste cône alluvial de gravier qui se trouve à l'entrée du ruisseau Wolverine, du côté droit de la rivière, indique que vous avez traversé les principaux obstacles du secteur. Environ 5,5 km plus loin, vous regagnerez la Transcanadienne. C'est là un bon endroit où mettre à terre; il y a une barrière dans la clôture qui donne accès à un terrain de stationnement en bordure de la route, du côté de la voie qui se dirige vers l'ouest.

Vous arriverez, 0,5 km plus loin, au pont de la Transcanadienne qui enjambe la rivière Bow. Faites attention quand vous passez sous le pont car il y a de nombreux arbres couchés du côté gauche de la rivière. À partir de cet endroit jusqu'à Banff, il vous faudra entre 1,5 et 2 heures de pagaie facile. La rivière est large et calme, et offre une vue magnifique du cours inférieur de la vallée de la Bow. Mettez à terre aux pontons d'accostage, à l'intersection de la rivière Bow et du ruisseau Echo. Ne dépassez pas les pontons étant donné que les chutes Bow se trouvent tout de suite après le virage.

EN CAS D'URGENCE : S'il est possible de se rendre à pied jusqu'à la route 1 ou 1A à partir de nombreux endroits en cas d'urgence, il y a toutefois dans le secteur de nombreux faux-chenaux et marécages qui peuvent rendre la marche difficile. Il y a un téléphone du côté est de la route 1A, au ruisseau Johnston.

Canots
Canots
© Parcs Canada / Heather Dempsey

Tronçon # 3:

Des chutes Bow à Canmore Distance/durée : 23 km/ 4 heures Degré de difficulté : intermédiaire





Carte de tronçon #3 Des chutes Bow à Canmore
Carte de tronçon # 3
Des chutes Bow à Canmore

© Parcs Canada

DESCRIPTION

Ce tronçon panoramique débute en aval des chutes Bow et se rend jusqu'à Canmore, à l'ombre du mont Rundle. Vous pouvez mettre à l'eau au stationnement des chutes Bow ou du côté est de la route du terrain de golf. Ne garez pas votre voiture de manière à bloquer les routes.

1. POINT DE DÉPART : CHUTES BOW

Pour les pagayeurs, le chenal principal à suivre se trouve généralement du côté droit de la rivière. Les petits chenaux du côté gauche sont praticables quand le niveau de l'eau est élevé. Toutefois, tous les fauxchenaux sont plus petits et présentent des virages serrés; ils sont de plus susceptibles d'être bloqués par des arbres couchés et des amas de troncs d'arbres dangereux. À votre approche de l'extrémité du terrain de golf, vous verrez les pinacles de dépôt morainique des cheminées de fée devant vous; à cet endroit, la rivière trace plusieurs virages et coudes serrés. Il y a des arbres couchés et des passoires dans tous les chenaux de cette section; les pagayeurs doivent donc redoubler de prudence.

2. POINT DE DÉPART : EXTRÉMITÉ DU TERRAIN DE GOLF

Quelques minutes après avoir mis votre canot à l'eau ou dépassé cet endroit, la rivière se ramifie. Le chenal de droite est le plus sûr. Celui de gauche mène à une dangereuse passoire qui bloque entièrement l'entrée à un petit chenal. À partir de cet endroit, la rivière est dans l'ensemble assez large et elle longe le pied du magnifique mont Rundle. À l'approche du confluent de la rivière Cascade, la rivière s'élargit et apparaît alors tout un réseau de chenaux et de battures de gravier. Il faut faire attention car il y a de nombreux chenaux qui s'offrent à vous, et ils peuvent tous contenir des arbres couchés et des amas de troncs d'arbres.

Soyez toujours à l'affût des arbres couchés sur l'eau, n particulier près du coin des cheminées de fée.
Soyez toujours à l'affût des arbres couchés sur l'eau, en particulier près du coin des cheminées de fée.
© Parcs Canada / Heather Dempsey

De l'autre côté de la limite du parc (un petit écriteau se trouve sur la berge droite de la rivière), la rivière se rétrécit de nouveau, et elle est caractérisée par des coudes serrés et de nombreux arbres couchés et passoires. Ce secteur exige de la précision dans le contrôle et le maniement de votre canot, et on conseille aux pagayeurs de faire particulièrement attention à cet endroit.

POUR ACCOSTER :

Du coté gauche de la rivière à la limite du parc, un sentier de 200 mètres mène à la route, aux portes d'entrée du parc. À Canmore, accostez du côté droit de la rivière, en aval du premier pont piétonnier.

EN CAS D'URGENCE : Du côté droit, il y a un sentier près de la rivière qui relie le terrain de golf Banff Springs au Centre nordique de Canmore. Il arrive que l'accès à la Transcanadienne par la gauche soit bloqué en raison des chenaux secondaires ou des marécages dans le fond de la vallée. Pour obtenir de l'aide le plus rapidement possible, suivez la voie ferrée qui vous ramènera à Canmore ou hélez un canot ou un pneumatique.