Espèces en péril

Les lieux historiques nationaux Fort Rodd Hill et du Phare-de-Fisgard Écosystèmes à chênes de Garry

Pourquoi les écosystèmes à chênes de Garry sont-ils en danger?

Chênes de Garry au lieu historique national Fort Rodd Hill
Chênes de Garry au lieu historique national Fort Rodd Hill
© Parcs Canada / Chris Cheadle / 2003

L'expansion de l'agriculture et l'urbanisation ont laissé moins de 5 % de l'habitat original du chêne de Garry intact ou presque, et même cet habitat est menacé.

Les menaces clefs qui pèsent sur ces écosystèmes:

  • le développement urbain a causé la perte d'habitats et l'isolation des écosystèmes à chênes de Garry et de leurs espèces;
     
  • sans feu réguliers, les conifères et les arbustes peuvent envahir les habitats à chênes de Garry, et
     
  • les espèces non-indigènes envahissantes font concurrence aux espèces indigènes, altérant les habitats.

Pourquoi est-il important de préserver les écosystèmes à chênes de Garry?

Espèces en péril - Jetez-y un coup d'oeil

Il y a deux cents ans, les écosystèmes du chêne de Garry couvraient plus de 10 000 hectares dans le sud-ouest de l'île de Vancouver. Ils couvraient moins de 500 hectares en 1997.

Quand des portions d'écosystèmes deviennent trop restreintes ou ont subit de lourds impacts, les habitats ne peuvent plus soutenir les espèces qui en dépendent. De plus, malgré le fait que les écosystèmes à chênes de Garry sont déjà rares, certains ont avancé que si la restauration et la protection continue efficacement et si les tendances de réchauffement climatique se maintiennent ces écosystèmes pourraient éventuellement s'étendre pour couvrir une plus grande étendue du sud de la Colombie-Britannique; ainsi les écosystèmes à chênes de Garry pourraient bien devenir "les écosystèmes du futur".