Espèces en péril

Le Projet de remise en état du secteur de Redstreak

Pourquoi protéger le secteur de Redstreak?

Au cours du siècle, 3 000 hectares de prairies ont été convertis à d’autres types d’utilisation du territoire dans le sillon des Rocheuses.

La survie de plus de 30 p. 100 des espèces menacées ou en péril en Colombie-Britannique dépend des prairies. Il s’agit entre autres du mouflon d’Amérique (sur la liste bleue provinciale de Colombie-Britanique), du blaireau d’Amérique du Nord (désigné espèce en voie de disparition par le COSEPAC), du boa caoutchouc (désigné espèce préoccupante par le COSEPAC), du petit-duc nain (désigné espèce préoccupante par le COSEPAC), des peuplements végétaux de symphorine occidentale et de fétuques à touffes bleues (sur la liste rouge provinciale) et d’environ 35 plantes figurant sur les listes rouge et bleue de la province.

Tall dry grass 4 months post-burn.
Tall dry grass 4 months after the burn.
© Parks Canada / A. Dibb / 2005

Que fait Parcs Canada?

Rétablissement de l’écosystème et du processus naturel

Les travaux de rétablissement initial dans la région de Radium comportaient l’éclaircie de la forêt à l’hiver 2001 sur les terres provinciales et se sont poursuivis en 2002 (sur le même territoire) et en 2003 (dans les parcs nationaux), visant en tout 240 hectares (126 hectares de terres provinciales et 114 hectares de terres fédérales). Les activités incluaient le débroussaillage, l’empilage et le brûlage, la lutte contre les plantes non indigènes et la plantation limitée de plaques de gazon indigène.

Au printemps 2005, des parties de la prairie rétablie ont été traitées au moyen de feux dirigés de faible intensité qui ont mis un terme à la phase initiale du projet de rétablissement.

Recherche et surveillance

La surveillance de la végétation et de la faune indique que les espèces des prairies utilisent l’aire de rétablissement, ce qui donne à penser que d’autres espèces en péril pourraient également habiter cette aire. Nous avons en outre proposé la création d’un sentier d’interprétation afin de gérer la fréquentation des lieux par les visiteurs afin de préserver l’utilité de l’habitat dans la zone rétablie.

Sensibilisation du public

Des programmes de sensibilisation s’adressant aux écoles et aux élèves de la région ont été élaborés et mis en œuvre.

Mentionnons à cet égard des initiatives locales comme le programme Bighorn In Our Backyard (en anglais seulement) Ce programme de sensibilisation financé en partie par Parcs Canada a joué un rôle important en suscitant l’appui de la région au rétablissement dans la vallée Columbia, en particulier pour le projet entrepris par Parcs Canada.

La sensibilisation a aidé les collectivités locales à prendre conscience de la valeur économique d’écosystèmes sains qui fonctionnent, et le village voisin de Radium Hot Springs a pris le mouflon d’Amérique comme symbole. Le village apprécie l’attrait touristique du mouflon d’Amérique et reconnaît que ce projet protège le village contre les feux irréprimés.

Collaboration avec les partenaires

Le groupe de travail sur le mouflon d’Amérique de Radium-Stoddart compte plus de 30 partenaires qui ont participé aux activités intergouvernementales de conservation et de sensibilisation à l’écosystème se rapportant au secteur de rétablissement de Redstreak.