Espèces en péril

Le Projet de remise en état du secteur de Redstreak

Quel est le statut du secteur de Redstreak?

La prairie est reconnue comme l’un des écosystèmes les plus menacés de Colombie-Britannique. En fait, elle représente moins de 1 p. 100 de l’assise territoriale de la province, et est bien plus en danger que la forêt ancienne.

Herbe verte deux semaines après le brûlage contrôlé.
Deux semaines après le brûlage contrôlé, l’herbe verte fait son apparition.
© Parcs Canada / A. Dibb / 2005

Les prairies de Colombie-Britannique jouent un rôle important dans l’industrie de l’élevage puisqu’elles constituent une aire de pacage du bétail depuis plus de cent ans. Les vallées herbeuses offrent également d’importantes voies de communication et des terres agricoles. Les prairies sont également le lieu où les habitants choisissent de s’installer. Il ne reste aucune grande étendue de prairie intacte en Colombie-Britannique.

Pourquoi le secteur de Redstreak est-il en danger?

Par le passé, les prairies et les forêts de basse altitude de la partie intérieure méridionale de la Colombie-Britannique conservaient leur structure ouverte et leur fonction écosystémique grâce aux feux de surface occasionnels de faible intensité qui survenaient selon des cycles de 5 à 30 ans. L’extinction des feux a créé des forêts denses et s’est traduite par une perte d’habitat pour le mouflon d’Amérique et d’autres espèces tributaires des écosystèmes de la prairie et de la forêt ouverte.

Plusieurs menaces pèsent sur la prairie, notamment l’expansion domiciliaire, la fragmentation de l’habitat, le changement climatique, les dégâts causés par les activités récréatives, les pratiques de pâturage inadéquates, l’expansion croissante de la forêt et les plantes envahissantes non indigènes.