Espèces en péril

Faucon pèlerin (de la sous-espèce anatum)

Falco peregrinus anatum

Quel est le statut du faucon pèlerin?

En 1978, le faucon pèlerin (de la sous-espèce anatum) était inscrit sur la liste des espèces en voie de disparition par le COSEPAC. Les efforts fructueux déployés par le Service canadien de la faune et d’autres partenaires ont permis à l’espèce de changer de catégorie et, en 1999, la sous-espèce anatum a été inscrite dans la catégorie des espèces menacées, qui indique un risque moindre. En 2005, on estimait à 800 le nombre de couples reproducteurs (de la sous-espèce anatum) au Canada.

Pourquoi le faucon pèlerin est-il en danger?

Jeune faucon pèlerin debout sur le flanc d’une falaise.
Les faucons sont d’excellents chasseurs. Ils se nourrissent d’oiseaux et les attrapent souvent en plein vol.
© Parcs Canada / W. Lynch / 09.90.10.02.(63) / 1987

En tant que prédateurs au sommet de la chaîne alimentaire, les faucons pèlerins accumulent des toxines environnementales. L’utilisation généralisée du DDT dans les années 1950 et 1960 a nui à la reproduction de l’espèce en entravant leur comportement reproducteur et en fragilisant la coquille des œufs. En 1975, il ne restait plus que 35 couples reproducteurs au Canada.

Bien que la situation du faucon pèlerin se soit grandement améliorée, grâce aux efforts intensifs de rétablissement et à l’interdiction du DDT en Amérique du Nord, il demeure une espèce en péril. Certains pays d’Amérique centrale et du Sud utilisent encore le DDT, auquel les oiseaux peuvent être exposés lorsqu’ils y migrent pour l’hiver. Aujourd’hui, le faucon pèlerin demeure vulnérable aux toxines environnementales qui s’accumulent dans sa chaîne alimentaire.