Espèces en péril

L’haliotide pie

Haliotis kamtschatkana

Quel est le statut de l’haliotide Pie ?

L’haliotide pie fut le premier invertébré marin à figurer sur la liste des animaux en péril du COSEPAC. Elle a été déclarée espèce menacée en avril 1999.

Pourquoi l’haliotide pie est-elle en danger ?

Gros plan d’une haliotide pie sur fond marin
Haliotide pie.
© Parcs Canada / Tomas Tomascik

Pendant des milliers d’années, les populations d’haliotide pie ont vécu en équilibre écologique avec leurs prédateurs naturels et les autres herbivores. Les Premières nations, comme les Haïdas, pêchaient l’haliotide pie à la main ou à la lance à des fins alimentaires, rituelles et commerciales.

Mais dans les années 1960, on a commencé à utiliser de l’équipement de plongée autonome pour faire la récolte commerciale de l’haliotide comme mets délicat gastronomique. Cela signifiait que l’haliotide pouvait être pêchée en grand nombre, et à de grandes profondeurs, partout dans son habitat.

Les haliotides adultes, qui se réunissent pour frayer, sont des cibles faciles. En conséquence, le nombre d’haliotides reproductrices a baissé considérablement et la progéniture a été moins abondante. Les populations ont commencé à diminuer.

L’haliotide pie grandit et se reproduit lentement. En fait, moins d’un pour cent de la progéniture survit aux nombreux dangers auxquels l’ormeau (haliotide juvénile) fait face avant de devenir un adulte reproducteur. Cela rend l’haliotide particulièrement vulnérable à la récolte excessive.

Malgré l’interdiction totale de récolter l’haliotide, promulguée en 1990, les populations d’haliotides pie ne se rétablissent toujours pas. Une des causes est le braconnage, encouragé par la grande demande et les prix élevés en raison de la rareté de l’haliotide, et par le fait qu’il est difficile de patrouiller dans un littoral étendu.

D’autres facteurs jouent un rôle dans l’incapacité de se rétablir des populations d’haliotides pie, notamment la pollution, la prédation, les modifications de l’environnement et leur rythme de reproduction lent.