Espèces en péril

Batramie de Haller

Bartramia halleriana

Qu'est-ce que la batramie de Haller?

Les mousses sont des plantes vertes qui forment souvent un tapis ras et dense dans des endroits humides et ombragés, comme à la base des troncs d'arbres, sur des roches, sur des billots ou au sol. Elles n'ont pas de vraies racines pour absorber les éléments nutritifs et l'eau. À la place, leur tige est couverte de minuscules feuilles qui absorbent l'eau et les éléments nutritifs comme une éponge. Les mousses ne produisent pas de fleurs ni de graines : elles se reproduisent à l'aide de spores.

La batramie de Haller
La batramie de Haller
© Parcs Canada / René Belland / 1999

Les mousses ont un cycle vital comportant deux stades. Le premier est le stade gamétophyte (plante produisant des gamètes - cellules reproductrices mâles et femelles). Il s'agit d'une vraie plante verte à feuilles. Les gamètes mâles et femelles de cette plante produisent le deuxième stade, le sporophyte (plante produisant des spores). Cette plante est formée d'une mince tige supportant une capsule remplie de spores. Lorsque les spores sont à maturité, la capsule s'ouvre pour les laisser s'échapper et elles se dispersent pour donner naissance à de nouveaux gamétophytes.

La batramie de Haller ( Bartramia halleriana ) est une mousse de taille petite à moyenne (4 à 14 cm de hauteur) et sa couleur passe du vert au jaunâtre ou au vert brunâtre. C'est une plante monoïque, chaque plant portant à la fois des structures produisant des gamètes mâles et celles produisant des gamètes femelles. Au Canada, cette espèce produit fréquemment des spores en abondance.

La batramie de Haller croît sur des saillies rocheuses, des crevasses ombragées et boisées de falaises, au bas de surplombs ainsi qu'aux endroits présentant des glissements de la roche-mère acide, dans des zones montagneuses de faible altitude. Dans les montagnes de l'Ouest du Canada, on trouve de vastes régions comportant des habitats apparemment propices pour cette espèce, mais celle-ci n'a été observée que dans quelques endroits. Cela laisse supposer que d'autres facteurs que la qualité de l'habitat peuvent limiter sa répartition.

Où la batramie de Haller vit-elle?

En Amérique du Nord, la batramie de Haller croît uniquement dans l'Ouest du Canada. Un emplacement en Alberta (parc national Jasper) et deux emplacements dans l'Est de la Colombie-Britannique (juste à l'ouest du parc national Jasper) sont actuellement connus. Elle aurait également été observée en 1826 à Wood River, en Colombie-Britannique, par un botaniste qui se déplaçait avec des « voyageurs » (assurant la liaison entre les postes de traite). Cette espèce n'a pas été retrouvée dans ce secteur depuis.

En dehors de l'Amérique du Nord, la batramie de Haller croît en Europe, en Asie, dans la partie sud de l'Amérique du Sud, à Hawaï, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Quelle est la situation de la batramie de Haller?

Au Canada, la batramie de Haller a été désignée menacée par le COSEPAC et est protégée par la Loi sur les espèces en péril . Elle a été désignée ainsi en raison du nombre restreint d'emplacements et de la petite taille des populations. L'Alberta l'a classée au niveau de préoccupation le plus élevé (S1). Il n'existe pas de classement pour les mousses en Colombie-Britannique, mais cette espèce y serait sans doute également classée au niveau de préoccupation le plus élevé. Dans le reste du monde, la batramie de Haller n'est pas une espèce en péril.