Espèces en péril

Crotale massasauga


Sistrurus catenatus catenatus

Qu'est-ce qu'un massasauga

Le massasauga est l'un des serpents les plus étranges et l'un des plus menacés du Canada. Appelé autrefois massasauga de l'Est, ce serpent à sonnettes solitaire, passif et timide recourt au se camouflage pour éviter d'être repéré, et agit ant e sa queue en guise d'avertissement lorsqu'il se sent menacé.

Gros plan de la tête du massasauga
Les terrains rocheux constituent d'excellents sites d'hibernation.
© Parcs Canada / D.A. Wilkes / 06.64.10.10(10), 2004

Préférant la fuite à l'affrontement, il pique rarement (et ne le fait que lorsqu'il est menacé), ne poursuit pas les gens et n'injecte pas toujours du venin lorsqu'il mord.

Pouvant atteindre un mètre de longueur, le massasauga, qui peut atteindre un mètre de longueur, a un corps massif, gris brunâtre, marqué de taches rondes foncées sur le dos et les côtés. Il possède une tête de forme triangulaire et qui porte des yeux semblables à ceux d'un chat. Sa queue arrondie est munie d'une cascabelle creuse, c'est-à-dire une série composée d'écailles segmentées qui produisent un cliquetis lorsqu'elle bouge. Il Le massasauga se nourrit principalement de petits mammifères et d'oiseaux chanteurs, mais également de lézards, de grenouilles, de crapauds et d'autres serpents.

Espèces en péril - Jetez-y un coup d'oeil

Quand le massasauga darde sa langue fourchue, il recueille des molécules odorantes dans l'air, ce qui lui permet de sentir ses prédateurs et sa proie!

Où vit le massasauga?

Autrefois répandu dans presque toute la partie méridionale et centrale de l'Ontario, le massasauga est maintenant confiné à quatre régions de la province : le complexe de prairies Ojibway dans la ville de Windsor; la tourbière Wainfleet sur la côte nord-est du lac Érié, près de Port Colborne; la péninsule Bruce, de Wiarton à Tobermory, et l'est de la baie Georgienne, de Honey Harbour à Killarney. C'est dans l'est de la baie Georgienne que l'on trouve l'aire de répartition la plus vaste de l'espèce et la population la plus importante, à la fois sur la partie continentale et dans plusieurs îles de la baie, dont l'île Manitoulin.

Le massasauga jouit d'une protection particulière est protégé dans deux parcs nationaux – le parc national du Canada des Îles-de-la-Baie-Georgienne et le parc national du Canada de la Péninsule-Bruce –, dans plusieurs parcs provinciaux et d'autres réserves. À ces endroits, l'espèce trouve des proies en abondance et une grande diversité d'habitats humides et secs, incluant des marécages, des tourbières, des étangs, des forêts de feuillus et des îles rocheuses. Les terrains rocheux lui procurent également d'excellents sites d'hibernation.

Sur les terres privées, une fois informés, les propriétaires de chalet et les propriétaires fonciers de la région qui ont appris à apprécier le massasauga et à vivre en harmonie avec lui protègent également ce crotale.

Carte des aires de répartition du massasauga dans les parcs nationaux de la Baie-Georgienne, de la Péninsule-Bruce et de la Pointe-Pelée
C'est dans l'est de la baie Georgienne que l'on trouve la population la plus importante et l'aire de répartition la plus vaste, à la fois sur la partie continentale et dans les nombreuses îles de la baie, dont l'île Manitoulin.
© Parcs Canada