Espèces en péril

La tortue mouchetée

Emydoidea blandingii

En quoi la population de tortues mouchetées de la Nouvelle-Écosse est-elle particulière?

En Nouvelle-Écosse, la tortue mouchetée est un de nos « vestiges du sud », car la population est réduite, isolée et située à l'extrémité nord-est de son aire de répartition. Ce reptile, et d'autres vestiges d'espèces du sud, comme l'hydrocotyle à ombelle, la couleuvre rayée et le petit polatouche, s'est déplacé vers le nord pendant une période chaude vers la fin de la dernière période glaciaire. Lorsque le climat a évolué pour devenir ce qu'il est aujourd'hui, seul le sud-ouest de la province est resté assez chaud pour que ces espèces survivent.

Tortues venant d'éclore près de la cavité du nid
Tortues venant d'éclore près de la cavité du nid
© Parcs Canada / Peter Hope / 1991

La tortue mouchetée peut vivre plus de 80 ans. En Nouvelle-Écosse, cette tortue d'une grande longévité n'atteint la maturité sexuelle qu'entre 18 et 24 ans. Elle est la dernière à arriver à la maturité dans l'aire de l'espèce. D'autres populations qui vivent tout près, comme au Maine ou encore dans le sud de l'Ontario et du Québec sont matures plus jeunes, entre 14 et 20 ans.

La tortue mouchetée de la Nouvelle-Écosse se distingue génétiquement des autres tortues mouchetées en Amérique du Nord. C'est dire qu'elle peut faire une importante contribution à la diversité génétique de l'espèce. Elle a des comportements qui lui sont propres et son apparence est légèrement différente de celle des autres.

Tortue mouchetée sur un rocher
Tortue mouchetée sur un rocher
© Parcs Canada / D. Cairns / 1978

En réalité, la population néo-écossaise se compose de trois sous-populations (Kejimkujik, McGowan, New Elm) qui se distinguent génétiquement les unes des autres. Les trois sous-populations ne semblent pas se mélanger. Des différences de comportement ont aussi été observées entre ces populations.