Espèces en péril

L'anguille d'Amérique

Anguilla rostrata

C'est quoi? | Ça se trouve où? | Pourquoi est-elle en danger? | Que fait Parcs Canada? | Liens

Pourquoi est-elle en danger?

Ces dernières années, la population d'anguilles d'Amérique a décliné de 99 % dans le lac Ontario et le cours supérieur du Saint-Laurent. Les barrages hydroélectriques sont considérés comme la principale menace pour l'espèce, car ils empêchent de nombreuses civelles pigmentées d'accéder aux Grands Lacs et entravent la migration d'anguilles argentées vers leur lieu de frai. Parmi les autres menaces figurent la surpêche, la perte d'habitat et un parasite envahissant de la vessie natatoire. Les larves d'anguilles d'Amérique ont beaucoup de prédateurs aquatiques. Les prédateurs des adultes, moins nombreux, sont notamment les balbuzards pêcheurs, les mouettes et goélands.

Le parasite de la vessie natatoire Anguillicoloides crassus est une menace relativement nouvelle des anguilles d'Amérique dans le Canada atlantique. Ce parasite envahissant a étendu de manière constante son aire de répartition vers le nord, à partir du Texas. Il se propagerait très facilement d'une anguille à l'autre. L'A. crassus infecte la vessie natatoire, pouvant causer ainsi une irritation et/ou une inflammation de cet organe et entraîner des problèmes de flottabilité. Les effets ultimes chez l'hôte ne sont pas connus, et l'on étudie actuellement le parasite pour déterminer son rôle dans le déclin de la population d'anguilles d'Amérique.

Que fait Parcs Canada

Comme toutes les anguilles d'Amérique font partie d'une unique grande population reproductrice, on craint de plus en plus, dans le Canada atlantique, que le déclin dramatique du stock du lac Ontario soit précurseur d'une baisse des stocks dans l'ensemble de l'aire de répartition. Toutefois, jusqu'à maintenant, de tels déclins n'ont pas été observés dans le Canada atlantique. Les données de base sur l'abondance des anguilles d'Amérique dans l'ensemble du Canada atlantique étant limitées, il est nécessaire de commencer à recueillir des données dans toute la région pour évaluer adéquatement la situation de l'espèce.

On trouve l'espèce dans sept parcs nationaux du Canada atlantique, depuis le littoral ouest de Terre-Neuve jusqu'au sud de la Nouvelle-Écosse ainsi que dans le golfe du Saint-Laurent et la baie de Fundy. Cette répartition étendue offre une excellente possibilité de collaboration. Parcs Canada travaille donc avec de multiples partenaires, dont des collectivités autochtones, d'autres ministères fédéraux et des universités, à évaluer la situation du stock d'anguilles d'Amérique du Canada atlantique. Avec ses partenaires, Parcs Canada a lancé un projet multilatéral couvrant plusieurs parcs afin :

  • de mieux comprendre la biologie des anguilles dans les cours d'eau (habitat, répartition et cycle vital) grâce à une combinaison de savoir traditionnel autochtone (STA) et d'études scientifiques, qui fournit des données de base essentielles;
  • de renforcer les partenariats avec les collectivités des Premières Nations et de les aider à participer à la fois à l'apport de STA et à la collecte de données scientifiques;
  • d'améliorer les connaissances des Canadiens sur cette espèce extraordinaire par l'intermédiaire de son cycle vital fascinant et de les encourager à protéger l'espèce et à collaborer à la collecte de données scientifiques.

Liens

C'est quoi? | Ça se trouve où? | Pourquoi est-elle en danger? | Que fait Parcs Canada? | Liens