Espèces en péril

Physe des fontaines de Banff

Physella johnsoni

Quel est le statut de la physe des fontaines de Banff?

Espèces en péril - Jetez-y un coup d'oeil

Le nombre de physes varie avec les saisons. À son plus bas, toute la population de physes des fontaines de Banff pourrait être logée dans un cornet de crème glacée. À son plus haut, toutes les physes pourraient être contenues dans un récipient d'un litre de lait!

La physe des fontaines de Banff est protégée par la loi fédérale en vertu de l'annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril. Le COSEPAC a inscrit l'espèce sur la liste des espèces menacées en 1997, puis l'a transférée sur la liste des espèces en voie de disparition en 2000 en raison de sa répartition extrêmement limitée, des nombreuses menaces pesant sur son habitat et des fluctuations importantes dans le nombre d'individus. Le gouvernement de l'Alberta a classé la physe des fontaines de Banff dans la catégorie des espèces en péril.

En quoi la physe des fontaines de Banff est-elle si particulière?

Ce qui rend cet escargot si particulier, c'est l'environnement rare et rude dans lequel il vit. Les sources thermales contiennent peu d'oxygène. Cependant, des concentrations élevées d'hydrogène sulfuré et de minéraux dissous sont présentes, et parfois même une certaine radioactivité! Les sources abritent également des algues et des bactéries uniques en leur genre.

Groupe de physes des fontaines de Banff
La plupart des physes des fontaines de Banff habitent la partie de la source où l'eau jaillit du sol.
© Parcs Canada / M. & L Degner / 2002


La plupart des physes du mont Sulphur vivent dans la partie de la source où l'eau jaillit du sol. Elles y trouvent la température qui leur convient le mieux (entre 30 et 36°C), soit une température légèrement inférieure à celle l'eau du bain.