Espèces en péril

Physe des fontaines de Banff

Physella johnsoni

Qu'est-ce qu'une physe des fontaines de Banff?


Groupe de physes des fontaines de Banff
La physe des fontaines de Banff est particulièrement vulnérable au début de la période de grande affluence touristique, lorsque les activités humaines représentent la plus grande menace.
© Parcs Canada / M. & L Degner / 2002

Les sources thermales qui se trouvent au lieu historique national Cave and Basin, et au mont Sulphur, abritent la forme de vie la plus menacée du parc national Banff : la physe des fontaines de Banff.

Ce mollusque (escargot) fascinant ne vit nulle part ailleurs sur la planète!

Si l'espèce a été découverte en 1926, les scientifiques n'ont commencé à l'étudier que soixante-dix ans plus tard, en 1996. Il nous reste beaucoup à apprendre sur la physe des fontaines de Banff, qui est passée à l'histoire en 1997 lorsqu'elle est devenue la première espèce vivante de mollusques à être inscrite sur la liste des espèces menacées du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Les plus gros escargots ont la taille d'un grain de maïs, mais la plupart des individus n'atteignent que la moitié de cette grosseur. Il est plus facile de les repérer lorsqu'ils s'agglutinent à des algues, des bactéries, des brindilles ou des pierres à la surface de l'eau, où ils doivent se rendre pour respirer. Les physes ont des yeux noirs et une coquille qui s'enroule vers la gauche (la plupart des escargots ont une coquille enroulée vers la droite).

Un coup d’oeil sur l’existence précaire d’un organisme sublimable

In order to maximize the functionality of this page, please enable JavaScript and download the latest version of the Adobe Flash Player.

Visionnez la vidéo en haute définition sur YouTube.