La recherche dans le Nord

La recherche dans le Nord

La superficie totale des parcs nationaux du Canada est un peu plus de 300 000 kilomètres carrés, soit environ la taille de l’Italie. La majeure partie de ce territoire se trouve dans des régions dépourvues de route au nord du 60e parallèle.

Parcs nationaux du Nord Carte des parcs nationaux du nord
© Parcs Canada

Parcs Canada est responsable de la surveillance de ces grandes régions isolées, dans certains cas depuis plusieurs décennies, comme le parc national Wood Buffalo qui a été créé en 1922. Bien que les principes qui définissent cette responsabilité n’aient pas changé au fil des ans, Parcs Canada a recours aux nouveaux outils pour remplir ce mandat difficile.

Grâce à leurs compétences et à leur savoir traditionnel, les peuples autochtones de ces régions jouent désormais un rôle majeur dans la gestion concertée de ces activités.

Des méthodes novatrices d’étude sur le terrain, combinées aux plus récentes technologies d’imagerie spatiale, permettent de comprendre, dans une optique à long terme, la grande diversité des systèmes écologiques au sein du réseau des parcs.

Le Canada a pris l’engagement de s’occuper maintenant de ces régions spéciales tout en les préservant pour les générations futures.

Télédétection L'eau
  • Parcs Canada et l’Année polaire internationale

    L’eau, ainsi que les nombreux animaux et plantes qui en dépendent, fait partie intégrante de l’environnement du Nord du Canada. L’eau a également été un thème clé pour les scientifiques de Parcs Canada au cours de l’Année polaire internationale, une initiative mondiale qui a exploré tous les aspects des paysages et de l’eau dans les régions arctiques et subarctiques du Canada. Découvrez plus

La terre
  • Parcs Canada et l’Année polaire internationale

    La santé de l’environnement terrestre a été un concept fondamental introduit par la création de Parcs Canada au début du 20e siècle. Ce concept continue d’être au cœur des activités de l’Agence, y compris les études réalisées au cours de l’Année polaire internationale, une initiative mondiale qui a exploré tous les aspects des paysages arctiques et subarctiques du Canada. Découvrez plus

Approche des bassins versants
  • Parcourir à pied les immensités des parcs du Nord permet de connaître en très grand détail ce qui se passe sur le terrain, mais cela requiert une quantité colossale de temps et d’effort. Les satellites en orbite fournissent rapidement de l’information sur ces vastes zones, mais avec moins de détails.

    En intégrant les approches sur le terrain et par satellite, on peut en apprendre beaucoup sur l’état complet d’un parc. Les chercheurs ciblent donc les toundras, les zones d’eau douce et effectuent de l’échantillonnage dans d’autres parties restreintes d’un parc, ils bonifient leurs résultats en s’appuyant sur le savoir traditionnel des Autochtones de la région, et ils établissent un lien entre ces résultats et les données tirées de l’imagerie satellitaire. Découvrez plus

Recherche de Parcs Canada pendant l'Année polaire internationale