Lieu historique national du Canada S.S. Klondike

Sur le fleuve

Veuillez activer Javascript dans les préférences de votre fureteur pour visioner le contenu et télécharger Adobe Flash Player.

L'histoire

Il était courant d'apercevoir des bateaux à roue arrière sur le fleuve Yukon durant la première moitié du XXe siècle – on peut voir ici le S.S. Casca monter le fleuve à partir du pont du S.S. Klondike , de même que de gros plans de la roue à aubes en mouvement, qui distinguait ces bateaux fluviaux.

Le saviez-vous?

Il y avait deux types fondamentaux de bateaux à roue : les bateaux à aubes latérales et les bateaux à roue arrière. On avait tendance à se servir de ces derniers sur les rivières et les fleuves, car la présence de la roue à l'arrière du bateau le protégeait davantage s'il heurtait la berge.

Les « pales » de la roue à aubes s'appelaient des « godets ». La capacité optimale de la roue à aubes du S.S. Klondike était de 22 tours/minute – même si elle pouvait tourner plus vite, la roue soulevait tout simplement l'eau de sorte que les godets poussaient plus d'air que d'eau.

Le bras qui reliait la roue à aubes à la salle des machines s'appelait la bielle pendante (ou « bras pitman »). Traduite littéralement, l'expression anglaise « pitman » signifie « homme de fosse ». Cette expression renvoit à l'époque d'avant les scieries mécanisées lorsque le bois était usiné par deux hommes qui se tenaient de part et d'autre d'une scie de long (le premier était à cheval sur la bille et travaillait au-dessus; c'était le scieur de long, l'autre travaillait en dessous, dans la fosse de sciage; c'était le « pitman »). Les premières scieries remplacèrent la main d'œuvre par une roue hydraulique ou un moulin à vent relié à une scie de long. L'arbre qui convertissait la rotation de la roue ou du moulin pour faire monter et descendre la scie était le « bras pitman », qui fait allusion à l'homme qui se tenait dans la fosse de sciage et dont les fonctions étaient devenues inutiles.

Credits

Ces images ont été mises à la disposition de Parcs Canada grâce à la générosité d'Ian Ashdown. Le film 8 mm original a été tourné en 1941 par l'oncle de M. Ashdown, Charles H. Bennett, dont le beau-père, John Scotland, était le mécanicien en chef du S.S. Klondike de 1929 à 1944.