Lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson

Front Street, Dawson City, July 4, 1899
© Yukon Archive / E.O. Hegg, 1899

Peu d’épisodes de l’histoire du Canada ont autant frappé l’imagination que la légendaire ruée vers l’or du Klondike. En 1897 et 1898, des milliers d’aventuriers cherchant fortune ont affronté les rigueurs de la piste pour aller chercher de l’or le long des cours d’eau qui alimentent la rivière Klondike. En une seule saison, Dawson, poste de traite perché sur une vasière au confluent de la rivière Klondike et du fleuve Yukon, s’est transformée en une ville-champignon tentaculaire, couverte de tentes et de bâtiments en rondins à pans de bois. Quelque 50 000 personnes venues des quatre coins du monde arrivèrent à Dawson. À l’apogée de la ruée vers l’or, en 1898-1899, la population itinérante de la ville atteignait 20 000 à 30 000 personnes, ce qui en faisait la plus grande collectivité canadienne à l’ouest de Winnipeg. L’agitation fut toutefois de courte durée, car dès le début du XXe siècle, de grosses sociétés achetèrent les concessions minières des particuliers. On trouva de l’or en abondance dans la région pendant un certain nombre d’années.

Vue aérienne de Dawson City
Vue aérienne de Dawson City
© Yukon Archives / 5655

Pendant ces deux dernières années du XIXe siècle, Dawson est devenue en quelque sorte le dernier front pionnier du Canada. En 1940, cependant, c’était de nouveau un village de moins de 1 000 habitants permanents. En 1953, Dawson a perdu le statut de capitale territoriale au profit de Whitehorse, mais la pittoresque ville fantôme qui s’étend au-delà de la colline arrondie qu’on appelle Moosehide Slide, à moins de 322 km du cercle polaire, occupe encore une place de choix dans le patrimoine historique du Canada.

La ruée vers l’or du Klondike a ajouté un chapitre important et coloré à l’histoire du Canada. Dawson, l’âme du Klondike, a été nommée en l’honneur de George Mercer Dawson, géologue à l’emploi du gouvernement canadien. Parcs Canada s’est efforcé de restaurer et de préserver les vestiges de ce camp minier autrefois florissant.