Lieux historiques nationaux du Canada du Klondike

À votre propre rythme

SS Keno | Résidence du commissionaire | Xplorateurs | Explora : Drague no 4 et champs aurifères | Le sentier auto-interprété de la Concession-de-la-Découverte | Visite audioguidée autonome de Dawson | Le magasin Harrington exhibition « Vu par ceux qui ont fait son histoire »


SS Keno


© CTC / F. Mueller

Ouvert : 9 h 30 à midi tous les jours
Billets : en vente au Centre d’accueil

Construit en 1922 pour transporter le long de la rivière Klondike l’argent, le plomb et le de zinc tirés des mines, le S.S. Keno était un moyen de transporter des ressources depuis et jusqu'à un endroit très isolé. Pour bon nombre de personnes, ce bateau à vapeur était, chaque saison, le premier et le dernier point de contact avec le monde extérieur et donc, les résidants vivaient selon son horaire. Découvrez ce bateau à votre rythme, et profitez de l’aide d’un employé costumé qui sera sur place pour vous fournir des renseignements ainsi que répondre à vos questions.


Résidence du commissionaire


© CTC / F. Mueller

Ouvert : 14 h 30 à 16 h 30 tous les jours
Billets : en vente sur place

Découvrez l’élégance de la résidence officielle du commissaire du Yukon. Des travaux de restauration lui ont redonné la splendeur qu’elle possédait en 1914. Au fil des décennies, la résidence a également servi d’hôpital. Martha Black, l’une des femmes les plus mystérieuses et influentes du Yukon, y a aussi demeuré. Écoutez les murmures du passé tout en explorant cette somptueuse résidence.


Xplorateurs

Vos enfants sont curieux, vifs et actifs? Ils aiment les défis? Ils sont artistes en herbe, rêveurs ou futurs journalistes? Ils sont alors de parfaits candidats pour devenir des Xplorateurs de Parcs Canada.
Lorsque les enfants auront complété le nombre requis d'activités, ils recevront alors un souvenir spécial ainsi qu'un certificat les reconnaissant comme Xplorateurs officiels de Parcs Canada!

Demandez les cahiers au Centre d’accueil et partez « Xplorer » avec votre famille!


Explora : Drague no 4 et champs aurifères


© Parcs Canada / G. Hunter

Téléchargez l’application ou empruntez un appareil au Centre d’accueil, et guidez vous-même votre famille pour une visite inoubliable! Suivez les traces des visionnaires et des chercheurs d’or rêveurs qui ont transformé la vallée du ruisseau Bonanza et industrialisé un des coins les plus reculés de la planète. Cet outil technologique portatif muni d’un GPS vous avertira lorsque vous arriverez à différents points d’intérêt et vous fournira des photos et un contexte historiques qui vous feront voir cette vallée paisible d’un tout autre œil.

Grâce aux photos, aux questions et aux autres documents accessibles depuis le creux de votre main, vous découvrirez l’histoire des champs aurifères du Klondike tout en parcourant, en véhicule et à pied, l’itinéraire suivi par des milliers de chercheurs d’or avant vous.


Le sentier auto-interprété de la Concession-de-la-Découverte


© CTC / F. Mueller

Endroit : au kilomètre 15 sur la route du ruisseau Bonanza

Ceci est une concession minière délimitée juridiquement et située en bordure du ruisseau Bonanza, à 15 km en amont de l'endroit où celui-ci rejoint la rivière Klondike. La découverte d'or sur ce terrain, jalonné pour la première fois le 17 août 1896, a déclenché la ruée vers l'or du Klondike.


Visite audioguidée autonome de Dawson

Dr. Brown's House
© Parcs Canada

Si vous voulez obtenir toutes sortes d’information sur les nombreux bâtiments historiques du centre de Dawson, à votre propre rythme, cette visite s’adresse à vous! Un lecteur compact mp3 vous révèle des histoires et des détails au sujet de la quasi-totalité des bâtiments du complexe historique de Dawson. Cette visite est offerte en français, en anglais et en allemand.


Le magasin Harrington exhibition « Vu par ceux qui ont fait son histoire »

historic street scene of Dawson
© Parcs Canada / G. Hunter

Nombreuses sont les images de la ruée vers l’or de 1898 qui nous sont familières. Chercheurs d’or transmirent leurs impressions dans leur journal, dans des lettres et sur des photographies. Mais ils y eut une autre Dawson: d’un camp d’approvisionnement construit à la hâte, à une capitale territoriale élégante à une ville de l’or à son déclin.

On ne saurait préjuger de la « fidélité » avec laquelle chacun a cru capter la réalité. Que ce soit pour un album de famille ou pour up public particulier, chaque photographe ou narrateur a été influencé par sa propre façon de voir et par ses espoirs. La collection que nous présentons ne saurait donc en aucune façon vous montrer « Dawson qui fut », mais plutôt « Dawson qu’ils on vu. »