Lieu historique national du Canada de la Piste-Chilkoot

Sécurité avalanche

pratique avec un radio-émetteur
© Peter Mather

Les avalanches sont un phénomène courant dans le secteur de la piste Chilkoot et du col White, en raison du relief très accidenté et des abondantes chutes de neige. Même les petites avalanches peuvent être mortelles.


Lignes directrices de base

Pour circuler en sécurité sur du terrain avalancheux, il faut posséder les compétences voulues pour évaluer le risque d’avalanche. La première étape consiste à suivre un cours sur les avalanches.

  • Le Canadian Avalanche Centre (en anglais seulement) représente une excellente source d’information.
  • Les excursions en terrain avalancheux nécessitent l’utilisation d’équipement spécialisé (appareil de recherche de victime d’avalanche, sonde et pelle). Pour développer des techniques de sauvetage efficaces, il faut continuellement s’exercer et suivre les directives d’un utilisateur chevronné.
  • En hiver, les randonneurs de l’arrière-pays doivent être bien renseignés sur le type de terrain qu’ils sont appelés à rencontrer sur leur parcours. Il vous incombe d’évaluer le degré de stabilité de la neige, de mesurer les risques d’avalanche et de choisir un itinéraire sûr.

Renseignements locaux

Il y a un bulletin d’avalanche (anglais seulement) pour le secteur de la piste Chilkoot et du col White. Le Canadian Avalanche Centre tient un forum de discussion pour la région du Klondike (anglais seulement), qui représente une source d’information utile sur le manteau neigeux et les conditions météorologiques propres à cette région.

Il est important de vérifier les conditions météorologiques actuelles et les prévisions avant de partir en excursion dans le secteur de la piste Chilkoot et du col White. Le Web de la Yukon Avalanche Association (anglais seulement) renferme une liste complète des ressources météorologiques (conditions actuelles, prévisions, caméras Web) accessibles aux amateurs de plein air qui font des excursions dans ce secteur.

Échelle d'exposition en terrain avalancheux (ÉETA)

Parcs Canada a conçu l’Échelle d’exposition en terrain avalancheux (ÉETA) afin d’aider les groupes à choisir un itinéraire approprié pour leurs excursions hivernales dans l’arrière-pays. Les cotes attribuées décrivent le niveau de complexité du terrain et le degré d’exposition aux avalanches pour chaque secteur.

 Description  Cote  Caractéristiques du terrain
 Simple    1 Pentes d'inclinaison faible ou terrain en grande partie boisé. Quelques éclaircies en forêt peuvent se situer en zones de dépôt d'avalanches peu fréquentes. Nombreuses possibilités de réduire ou d'éliminer l'exposition au danger. Aucun déplacement sur glacier.
 Exigeant    2 Couloirs d'avalanche, zones de départ ou pièges naturels bien délimités. Possibilités de réduire ou d'éliminer l'exposition au danger grâce à des choix d'itinéraires appropriés. Les déplacements sur glacier sont relativement simples, mais les crevasses peuvent poser un danger.
 Complexe    3 Multiples couloirs d'avalanche qui se recoupent ou vastes secteurs de terrain dégagé en pente raide; multiples zones de départ et pièges naturels. Possibilités minimales de réduire l'exposition au danger. Les déplacements sur glacier sont plus compliqués du fait de la présence d'importants réseaux de crevasses ou de barres de séracs.

Les cotes visent à servir de complément au matériel de planification de votre excursion. Cela signifie que, pour préparer votre sortie, vous devez consulter des guides, étudier les cartes et photos, demander des conseils à vos amis, vérifier les bulletins météorologiques et les bulletins d'avalanche, ainsi que consulter les cotes de l'Échelle d'exposition en terrain avalancheux. Ces outils combinés vous donneront une idée plus précise du parcours choisi.

Grâce à l'Échelle d'exposition en terrain avalancheux, vous avez la possibilité de choisir un parcours en tenant compte de vos compétences, de votre expérience et de votre tolérance au risque.

Quelle expérience dois-je posséder pour partir en excursion dans l'arrière-pays?

Dans les secteurs de niveau simple (cote 1), il faut faire preuve de bon sens, avoir des compétences en secourisme et faire preuve de la discipline nécessaire pour respecter les avis de risques d'avalanche. Ce genre de terrain présente généralement un faible risque d'avalanche, ce qui est idéal pour les novices qui souhaitent acquérir de l'expérience dans l'arrière-pays. Il convient de se rappeler cependant que ces terrains ne sont pas entièrement à l'épreuve des avalanches et que lorsque les conditions sont « mauvaises » et qu'il y a danger d'avalanche, il vaut mieux repenser à ses projets d'excursion dans l'arrière-pays – et s'en tenir aux pistes de ski de fond damées ou aux secteurs qui se trouvent dans les limites d'une station de ski.

Dans les secteurs de niveau difficile (cote 2), il faut posséder les compétences nécessaires pour savoir reconnaître les pentes avalancheuses et les éviter – il existe des pentes d'envergure dans ce type de terrain. Vous devez pouvoir évaluer la stabilité du manteau neigeux en l’absence d’un bulletin d’avalanche, procéder à votre propre sauvetage en cas d'avalanche, administrer les premiers soins de base et avoir de bonnes compétences en techniques d'orientation. Nous recommandons aux randonneurs de suivre un un cours de sécurité-avalanche (anglais seulement) avant de s'aventurer dans ce type de secteur. Si vous doutez de votre capacité ou de la capacité de votre groupe à circuler dans un secteur avalancheux, tenez-vous-en à du terrain simple.

Les secteurs de niveau complexe (cote 3) exigent de solides compétences ainsi que des années d'expérience en prise de décisions importantes en terrain avalancheux. Dans ces secteurs, il n'y a aucune option sûre, ce qui vous oblige à vous exposer à des pentes d'envergure. Il faut, au minimum, qu'une personne de votre groupe ait suivi un un cours de sécurité-avalanche (anglais seulement) dans le cadre d'activités récréatives et qu'elle compte plusieurs années d'expérience des déplacements en arrière-pays. Soyez prêts! Vous devez pouvoir évaluer la stabilité du manteau neigeux en l’absence d’un bulletin d’avalanche, et veiller à ce que tous les membres de votre groupe soient à la hauteur de la tâche qui les attend. Il s'agit d'itinéraires engageants – il ne faut pas s'y aventurer à moins d'être tout à fait certain de vos compétences et de celles des membres de votre groupe.

Avis de non-responsabilité

Il y a des risques inhérents à tout déplacement dans l'arrière-pays, et la plupart des itinéraires ne seront parfois pas sécuritaires en raison du risque d'avalanche de neige. L'Agence Parcs Canada s'est efforcée de transmettre de l'information juste et de décrire les caractéristiques des terrains propres à chacune des régions. Il revient toutefois à quiconque se sert de cette information d'acquérir les compétences nécessaires pour circuler dans l'arrière-pays des parcs nationaux, de consulter d'autres ouvrages pour planifier son excursion, et de faire preuve de prudence lors de tout déplacement dans l'arrière-pays des parcs nationaux.

L'utilisation de cette information se fait à vos risques et périls, et l'Agence Parcs Canada décline toute responsabilité quant aux blessures, aux blessures entraînant la mort ou aux dommages subis par toute personne se déplaçant dans l'une des régions décrites. Cette information ne saurait se substituer à l'expérience et au jugement.

ÉETA pour la piste Chilkoot

Mont Log Cabin

Mont Log Cabin -- Terrains avalancheux
Mont Log Cabin -- Terrains avalancheux
© Parcs Canada
Version agrandie

 Dans le lieu historique national de la Piste-Chilkoot, le mont Log Cabin est la destination de prédilection des amateurs de ski de randonnée en milieu alpin, de télémark et de planche à neige dans l’arrière pays. Sur le tiers inférieur de la montagne, le terrain est généralement peu incliné (moins de 15 degrés), et il est parsemé de clairières légèrement boisées et de prés ouverts. Au-dessus de la limite forestière, la pente devient plus abrupte.Parcs Canada a évalué le mont Log Cabin à l’aide de l’ÉETA. Ce secteur comporte du terrain complexe – niveau 3.


Excursions à Lindeman et à Bennett

Depuis le terrain de stationnement du mont Log Cabin, le parcours classique des skieurs de fond et des motoneigistes suit la voie ferrée jusqu’à Bennett et au lac Lindeman. Cet itinéraire est coté terrain simple – niveau 1. Les autres parcours jusqu’à Lindeman pourraient vous exposer à du terrain avalancheux de niveau 2.

Col Chilkoot

Le col Chilkoot se trouve en terrain complexe – niveau 3. Les conditions avalancheuses sont souvent extrêmes le long de la piste Chilkoot en hiver, surtout entre Sheep Camp et le lac Deep ainsi que dans le canyon du ruisseau Moose. Les terrains de camping risquent de ne pas être sécuritaires. Happy Camp se trouve dans une zone de dépôt. Le risque d’avalanche peut devenir extrême ailleurs dans le parc lorsque certaines conditions sont réunies. La traversée du col Chilkoot en hiver est une expédition d’envergure. Elle ne convient qu’aux skieurs chevronnés qui ont l’habitude de pratiquer le camping d’hiver pendant plusieurs jours d’affilée et qui maîtrisent bien les techniques d’orientation et d’évaluation du terrain. Cette excursion ne convient pas aux groupes encadrés par un adulte en hiver.

Groupes encadrés par un adulte

Veuillez appeler Parcs Canada pour obtenir de plus amples renseignements sur les possibilités d’excursions hivernales en compagnie de groupes encadrés. Le personnel pourra vous aider à évaluer les itinéraires possibles dans le lieu historique.