Randonnée pédestre de la piste Chilkoot

Au sujet de la randonnée

À le col Chilkoot
© Parcs Canada

Pour faire un excursion agréable et en toute sécurité le long de la piste Chilkoot, il faut soigneusement se préparer. Vous devez posséder un bon équipement, pouvoir suffire à vos propres besoins et être en bonne forme physique, car le terrain est difficile et les conditions climatiques sont souvent très mauvaises. Préparez votre excursion en tenant compte du randonneur le moins expérimenté de votre groupe.


À qui est destinée la piste Chilkoot?

En route to Lindeman.
En route vers Lindeman
© Ralph Meierhans

Seules les personnes qui sont en bonne forme physique et qui ont l'expérience des randonnées et des excursions pédestres devraient entreprendre la piste Chilkoot. Nous conseillons aux randonneurs débutants de s'abstenir. Les personnes qui se sont déjà blessées à la cheville ou au genou, ou qui souffrent de douleurs chroniques à ces endroits, éprouvent souvent une récurrence de la douleur au cours de leur randonnée sur la piste Chilkoot. Afin d'éviter tout problème inutile, mettez d'abord votre force et votre endurance à l'épreuve en faisant des randonnées moins longues et moins ardues (des excursions de plus d'une journée moins exigeantes) que celle de la piste Chilkoot. Il est préférable de se déplacer avec un compagnon ou en petit groupe.

Taille des groupes : Les groupes ne doivent pas comporter plus de 12 membres, et un seul groupe important (de 9 à 12 membres) est autorisé à franchir le col Chilkoot au cours d'une même journée.

Familles : Il est déconseillé aux jeunes enfants d'entreprendre cette randonnée. Les enfants ont tendance à devancer leurs parents et ils s'exposent ainsi fréquemment à des périls naturels qu'ils doivent affronter seuls. En outre, les parents doivent garder l'oeil bien ouvert pour déceler les premiers signes d'hypothermie chez leurs enfants, de même que chez eux-mêmes. Adoptez de bonnes pratiques de leadership et enseignez à votre famille l'importance du camping écologique.

Groupes encadrés : Un « groupe encadré » s'entend d'un groupe appartenant à une institution donnée et dont au moins un des membres est un mineur qui n'est pas accompagné de ses parents. Parcs Canada a préparé des lignes directrices expressément à l'intention des groupes encadrés qui parcourent la piste Chilkoot.

État de la piste

Le tronçon qui va de la station de pesée (les « Scales ») au sommet est un parcours, et non un sentier
Le tronçon qui va de la station de pesée (les « Scales ») au sommet est un parcours, et non un sentier
© Parcs Canada / Christine Hedgecock

Le terrain que traverse la piste Chilkoot est rocheux et parfois très accidenté et enneigé. La piste, qui est raboteuse, est souvent couverte de boue épaisse et d'eau stagnante, et semée de pierres instables, de racines et de cailloux glissants qui rendent la marche difficile. Le tronçon qui va de la station de pesée (les « Scales ») au sommet est un parcours, et non un sentier. Même si le parcours est délimité, il peut tout de même être difficile de s'orienter lorsque le temps est extrêmement mauvais.

Le jour le plus exigeant de votre excursion pourrait être celui où vous traverserez le col. Il faut parfois douze heures pour se rendre de Sheep Camp à Happy Camp, c'est-à-dire pour parcourir une distance de 12,7 km (7,9 milles) seulement. L'ascension et la descente du col constituent un défi de taille pour certains randonneurs qui, sous le poids de leur sac et de leur propre corps, sont pris de vertiges ou éprouvent de la difficulté à garder leur équilibre sur le terrain glissant recouvert de neige et de pierres instables. Entre Sheep Camp et Happy Camp, les champs de neige persistent tard en été. Jusqu'à la fin de juin et au début de juillet, on peut s'attendre à devoir camper sur la neige à Happy Camp.

Météo

Neige fraîchement tombée à la suite d'une rafale d'été
Neige fraîchement tombée à la suite d'une rafale d'été
© Parcs Canada / Christine Aikens

En région montagneuse, le climat est tout à fait imprévisible. Il peut changer rapidement et varier beaucoup d'un emplacement à l'autre. Quelle que soit la saison, les randonneurs doivent être prêts à affronter de la pluie, des températures froides, du vent et/ou des voiles blancs; il peut y avoir de fortes pluies ou des tempêtes de neige même au beau milieu de l'été. La plupart des systèmes météorologiques soufflent en provenance de la côte. C'est pourquoi, du côté américain, le temps est généralement pluvieux et/ou couvert . Le tronçon de la piste entre Sheep Camp et le Lac-Deep se trouve au-dessus de la limite forestière, et les conditions climatiques y sont souvent très mauvaises - la pluie battante, la neige fondante, la grêle ou la neige, le froid, les vents violents et le brouillard épais - puisque différents systèmes météorologiques traversent le secteur.

Saison de randonnée


Le personnel de Parcs Canada et le Service des parcs nationaux à le col Chilkoot
© Parcs Canada

Le personnel de Parcs Canada et le Service des parcs nationaux des États-Unis patrouillent le long de la piste à partir du début de juin, lorsque le parcours est balisé pour la première fois, jusqu'au début de septembre. Le Service des parcs nationaux des États-Unis affecte du personnel à Sheep Camp, et des employés de Parcs Canada sont en poste à Lindeman et au col Chilkoot. Cependant, il n'est pas garanti que quelqu'un s'y trouvera si vous avez besoin d'aide. Quelle que soit la saison de l'année, il revient à tous les randonneurs de la piste Chilkoot d'assurer leur propre sécurité; ils pourraient être tenus d'assumer les coûts de sauvetage et de soins médicaux, qui peuvent s'élever à plus de 2 000 $. Veillez à ce que votre régime d'assurance-maladie couvre ce type de dépenses.

Printemps

Vue du col Chilkoot au début de juin
Vue du col Chilkoot au début de juin
© Parcs Canada

Au début de juin 
Alpinisme d'hiver - Il peut être très difficile de se déplacer sur le sentier. Si vous comptez faire votre randonnée au début juin, nous vous recommandons d'emporter de l'équipement pour les déplacements en hiver.

Risques d'avalanche. Vous devrez traverser le col Chilkoot en début de journée afin de réduire votre exposition en terrain avalancheux. A part vous, il y aura peu de randonneurs sur la piste. Adressez-vous au Centre des sentiers pour connaître les conditions saisonnières.

Début de l'été

Vue du col Chilkoot au début de l'été
Vue du col Chilkoot au début de l'été
© Parcs Canada

De la mi-juin à la mi-juillet 
Excursion pédestre de début de saison – Quantité importante de neige. À mesure que la saison avance, ces champs de neige forment au-dessus des ruisseaux et entre les rochers de dangereux ponts de neige et de glace qui peuvent s'effondrer à tout moment. Les conditions de déplacement varient beaucoup et reposent sur les conditions climatiques et le temps de la journée. 

Les risques d'avalanches persistent jusqu'à la mi-juillet. Vous devrez traverser le col Chilkoot en début de journée afin de réduire votre exposition en terrain avalancheux.

Haute saison

Col Chilkoot à la fin du mois de juillet
Col Chilkoot à la fin du mois de juillet.
© Parcs Canada

De la mi-juillet à la mi-août 
La piste n'est généralement pas enneigée, bien que quelques bancs de neige persistent. Les conditions de déplacement varient beaucoup et reposent sur les conditions climatiques. Il peut y avoir de fortes pluies ou des tempêtes de neige même au beau milieu de l'été.

Le taux de fréquentation atteint son apogée durant cette période. On recommande fortement aux personnes comptant faire une excursion sur la piste pendant la saison estivale de faire une réservation.


Début de l'automne

Couleurs automnales près de Bennett
Couleurs automnales près de Bennett
© Parcs Canada / Christine Hedgecock

De la mi-août au début septembre 
La piste n'est généralement pas enneigée, bien que quelques bancs de neige persistent. Le temps est pluvieux, les journées sont plus courtes et les nuits sont plus fraîches (souvent au-dessous du point de congélation).

Le tronçon qui traverse le col Chilkoot n'est plus balisé après la dernière patrouille du personnel au début de septembre.


Basse saison

Du début de septembre à la fin octobre :
En dehors de la saison de randonnée d'été il n'y a pas de patrouilles régulières sur la piste. Celle-ci n'est pas balisée. Le temps est pluvieux, les journées sont courtes, les nuits sont fraîches (souvent au-dessous du point de congélation).

Les randonneurs qui empruntent la piste durant cette période doivent être autonomes et veillez eux-mêmes à leur sécurité. Les randonneurs doivent posséder de solides compétences en matière de déplacement dans des conditions hivernales, d'orientation, d'analyse des risques d'avalanche et d'auto-sauvetage.