Lieu historique national du Canada du Fort-Battleford

Nouveau centre d'acceuil 2007

En 1876, le fort Battleford a été érigé en tant que poste de la Police à cheval du Nord Ouest. Il était situé près de la ville de Battleford, qui était la capitale des Territoires du Nord Ouest jusqu'en 1883, date à laquelle la ville de Regina est devenue la capitale. La Police à cheval du Nord Ouest aidait à mettre en œuvre les politiques gouvernementales et à faire appliquer la loi dans le nouveau territoire. Le fort et les hommes qui s'y trouvaient ont joué un rôle important dans le Nord Ouest de 1885, et ils ont continué à faire leur part jusqu'en 1924. Quel est le lien avec la technologie moderne?

nouvelle éolienne au Fort-Battleford LHNC
Nouvelle éolienne au Fort-Battleford, photo prise après une tempête estivale.
© Parcs Canada / Platten, J / 2006

D'ici le printemps 2006, on aura terminé les travaux de construction du centre d'accueil durable au lieu historique national du Canada (LHNC) du Fort Battleford. Le nouveau bâtiment nous permettra d'accueillir et d'orienter les visiteurs du LHNC du Fort Battleford et de présenter une exposition d'interprétation, créée par la Ville de Battleford, sur l'histoire de Government Ridge. Des panneaux solaires installés sur le toit et une éolienne située juste à la limite du site fourniront l'électricité nécessaire dans le bâtiment. Un système géothermique permettra de chauffer et de climatiser le bâtiment, dont les murs sont bien isolés. On n'aura plus besoin de gaz naturel et, à l'occasion, de l'électricité excédentaire pourra être utilisée ailleurs dans le réseau électrique. Grâce à ces caractéristiques, le bâtiment sera autonome et il contribuera à atteindre l'objectif d'éliminer la production et l'émission dans l'atmosphère de la majeure partie des gaz à effet de serre. Grâce à la conception durable, on empêchera la production de 154 tonnes de gaz à effet de serre par année.

panneaux photovoltaïques au LHNC du Fort-Battleford
Vue de 54 panneaux photovoltaïques sur le toit du nouveau centre d'accueil du LHNC du Fort-Battleford.
© Parcs Canada / Krebs, L / 2006

En plus d'être l'un des bâtiments les plus écologiques de l'ensemble des lieux historiques et des parcs de Parcs Canada, le nouveau centre d'accueil du LHNC du Fort Battleford a été conçu de façon à respecter le caractère historique du lieu. Par exemple, les bardeaux du toit sont vert foncé et les murs sont peints d'une couleur pâle naturelle, pour que la construction s'harmonise bien avec les environs. L'éolienne a été construite à l'écart afin de ne pas nuire à l'aspect visuel du fort et de ses bâtiments historiques. Le bâtiment est situé plus près de la route, à l'écart des bâtiments historiques, dans une zone qui avait déjà été perturbée. On y a sondé le sol avec un géoradar. Par conséquent, le bâtiment n'aura pas de répercussions sur les ressources archéologiques du lieu.

Nouveau centre d'accueil, Fort-Battleford LHNC
Entrée du nouveau centre d'accueil du LHNC du Fort-Battleford.
© Parcs Canada / Krebs, L / 2006

Par ailleurs, le nouveau centre d'accueil est le résultat de quelques partenariats uniques en leur genre. La Ville de Battleford est en train de créer dans le bâtiment une exposition sur l'histoire de l'ancienne résidence du gouverneur (siège du gouvernement territorial à Battleford), qui a malheureusement été ravagée par un incendie il y a deux ans. De plus, la construction du centre a été possible grâce au financement accordé par Parcs Canada, Ressources naturelles Canada et la Ville de Battleford. Le résultat de ces partenariats et de la nouvelle technologie est un bâtiment ayant des caractéristiques éconergétiques modernes et un design lui permettant de s'agencer avec le milieu. Grâce à ce bâtiment innovateur, le LHNC du Fort Battleford permettra de commémorer le passé tout en respectant le présent et de se tourner vers l'avenir. Lorsqu'il est question de durabilité, il ne faut pas seulement considérer le présent, mais aussi l'avenir ainsi que les répercussions des gestes d'aujourd'hui sur les générations futures.