Lieu historique national du Canada de Sir-Wilfrid-Laurier

De l'étudiant modèle au polémiste libéral

Photo noir et blanc du jeune Wilfrid Laurier. Wilfrid Laurier, collégien
© Collection du Musée Laurier

Wilfrid Laurier poursuit ses classes au collège de L'Assomption. Après de brillantes études classiques, il s'inscrit à la faculté de droit de l'Université McGill. Il termine ses études en 1864 et il est admis au barreau la même année.

Wilfrid Laurier pratique le droit à Montréal pendant quelque temps. Il fréquente alors les milieux libéraux montréalais. Comme journaliste et orateur, il participe aux débats politiques de l'heure. Sa santé chancelante l'incite à quitter la ville. Invité à prendre la direction du journal Le Défricheur, il déménage à L'Avenir qu'il quittera peu après pour s'installer définitivement à Arthabaska. À la tête du journal « rouge » , il s'oppose vigoureusement à la Confédération en 1867. Le fougueux idéaliste d'alors est loin de se douter que c'est au sein même de cette Confédération qu'il atteindra le faîte de sa gloire.