Lieu historique national du Canada Louis-S.-St-Laurent

Un peu d'histoire

Le territoire

Le peuplement des Cantons-de-l'Est s'effectue en strates, selon différentes vagues d'immigration qui se succèdent au fil du temps. Dès 1776, la guerre de l'Indépendance américaine entraîne l'établissement de Loyalistes dans la région. Entre 1800 et 1850, des milliers de colons britanniques désertent la Grande-Bretagne pour venir s'installer dans cette partie du territoire québécois.

Ferme de Compton, 1837 La ferme de Philip Henry Gosse à Compton, en 1837
© Archives nationales du Canada / Aquarelle de P.H. Gosse / C-84444

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, le surpeuplement des terres habitées en bordure du fleuve Saint-Laurent amène, par ailleurs, les autorités de la province à fonder des sociétés de colonisation. Le but: ouvrir des terres neuves et agrandir le territoire. La migration des populations canadiennes-françaises s'effectue aussi vers les Cantons-de-l'Est. Si bien qu'en 1871, la population de ce territoire est surtout francophone. Jusqu'au début du XXe siècle, nombre de petits villages tels que Compton, jusque-là à forte majorité anglophone, se transforment progressivement sous l'influence des nouveaux arrivants.