Lieu historique national du Canada des
Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Les découvertes archéologiques

Pierre Cloutier et Jacques Guimont – archéologues

Des bâtiments secondaires dans la cour sud

Après 1742, année où l'on abandonne les plates-formes à canon se trouvant à l'intérieur du fort Saint-Louis, on rehausse le niveau de la cour sud pour y construire successivement un pavé, des bâtiments de service et des drains. Le pavage a vraisemblablement eu lieu en 1750, au moment où l'on couvre les rues qui mènent du château Saint-Louis au palais de l'intendant, situé sur la rue Saint-Vallier.

De ces ouvrages, on a découvert :

  • le pavé de grès de la cour sud,
Pavage de la cour basse du château Pavage de la cour sud du château dont les dalles furent installées en 1750
© Parcs Canada / P.Cloutier
  • un hangar à bois construit en 1769, une remise à voitures et une écurie érigées en 1772 et un entrepôt à charbon datant de 1788,
  • des bâtiments de service construits en annexe entre 1811 et 1816,
Vestiges des bâtiments de service Vestiges des bâtiments de service du premier quart du 19e siècle et des drains dans la cour sud du château
© Parcs Canada / P.Cloutier
  • un très grand bâtiment logeant une cuisine et une buanderie alimentée en eau par des tuyaux de plomb (construction qui remplace les bâtiments précédents dans les années 1820),
  • plusieurs drains qui ont contribué à assainir le secteur autour des bâtiments.

Les premiers bâtiments de service en annexe ont peut-être été érigés dans la cour sud au moment où l'on rehausse le château d'un troisième étage, entre 1808 et 1811. Ces nouveaux édifices , de même que ceux qui les remplaceront dans les années 1820 , sont accessibles depuis le château par un passage accolé au mur de fortification.