La Baie-des-Chaleurs, son histoire et ses trésors

Trois causeries pour souligner le Mois de l’archéologie

POINTE-À-LA-CROIX (Québec), le 30 juillet 2013 – Dans le cadre du Mois de l’archéologie, la Société historique Machault et l’Université d’été en patrimoine de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) présenteront trois causeries au lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche, à Pointe-à-la-Croix, les dimanches 4 et 18 août prochains.

Fouilles archéologiques Fouilles archéologiques en 2009
Photo : Société historique Machault

Curieux d’archéologie?

La Société historique Machault a mené, de 2008 à 2012, des fouilles archéologiques dans le secteur de Pointe-à-la-Croix. Ces fouilles visaient à localiser le village acadien de Petite-Rochelle ainsi qu’à confirmer (ou infirmer) l’existence de vestiges d’une batterie française sur le site de Pointe-à-la-Batterie. Les plus récentes fouilles, en 2012, auraient permis de localiser, pour la première fois, cette batterie française.

M. Michel Goudreau, président de la Société historique Machault, présentera au grand public les fascinants résultats de ces quatre saisons de fouilles archéologiques. La conférence abordera également les artefacts terrestres témoignant de la Bataille de la Ristigouche et de la présence acadienne dans la région en 1760. On y répondra, enfin, à la fameuse question : « Quoi faire si je découvre des artefacts par hasard? » Ces causeries seront présentées les 4 et 18 août prochains, à 13 h 30.

Passionnés d’histoire?

L’Université d’été en patrimoine a pour objectif de familiariser des étudiants des niveaux collégial et universitaire avec différentes facettes du patrimoine. Ses activités comprennent des conférences, des ateliers de formation et des circuits guidés, animés par des enseignants, des chercheurs, des intervenants du milieu culturel et des spécialistes des questions patrimoniales. L’organisme présentera une causerie « grand public » le 18 août prochain à 10 h 30. L’historien gaspésien Pascal Alain y racontera la passionnante histoire du peuplement de la région dans une causerie intitulée « La Baie-des-Chaleurs, d’hier à aujourd’hui ». Un véritable portrait de famille de la Baie-des-Chaleurs!

À noter que, pour l’ensemble des causeries, les frais d’entrée au lieu historique s’appliquent (3,90 $ par adulte, 1,90 $ par enfant) et incluent l’accès au site pour la journée et la visite des expositions.

Le lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche est situé à l’embouchure de la rivière Ristigouche, sur les lieux mêmes où se déroula, en 1760, la dernière bataille navale entre la France et la Grande-Bretagne pour la possession du territoire nord-américain. Cet épisode méconnu de notre histoire, qui s’est déroulé ici-même, en Gaspésie, a définitivement scellé le sort de la Nouvelle-France.