Lieu historique national du Canada des
Forts-de-Lévis

Histoire

Ombres au tableau britannique

Menaces européennes

Dans une anse de Québec, embarquement du bois destiné à l'exportation
Bateaux lors de l'embarquement du bois
© The Illustrated London News / 28 février 1863

Il faut d'abord se tourner vers l'Europe pour comprendre le contexte politique qui favorise la mise en place d'un système défensif sur la rive sud de Québec, à la fin du XIXe siècle. En effet, la diplomatie britannique tente alors d'apaiser plusieurs conflits autant dans le bassin méditerranéen qu'en plusieurs points du continent.

Une situation préoccupe particulièrement les dirigeants anglais, soit la réunification de l'Allemagne et l'inévitable affrontement entre Allemands et Autrichiens. Quoique la Grande-Bretagne reste fidèle à sa politique de non-intervention, elle n'est pas assurée d'obtenir ses approvisionnements en bois scandinaves par la mer Baltique. De plus, en février 1864, la Prusse envahit le duché Schleswig-Holstein, territoire situé à la frontière de l'Allemagne et du Danemark.

Filature de coton de MM. Walter Evans et Cie, à Derby, en Angleterre
Filature de coton
© Le Monde illustré / 11 avril 1863

L'Angleterre songe donc à retourner vers son ancien port d'expédition : Québec.

Menaces américaines

En Amérique du Nord, la guerre de Sécession, opposant les États américains du sud à ceux du nord, commence en avril 1861. Dès le début du conflit, l'Angleterre opte pour la neutralité.

Les Nordistes incendient un convoi de coton
Les Nordistes incendient un convoi de coton
© Le Monde illustré / 11 avril 1863

La Grande-Bretagne cherche à protéger ses approvisionnements en coton brut provenant des plantations du sud, sans pour autant s'aliéner les États du nord. Ceux-ci pourraient exercer des représailles du côté canadien. Quand les Nordistes bloquent la route maritime du coton, l'Angleterre doit faire appel à ses ressources coloniales de l'Inde et de l'Égypte pour alimenter ses filatures. Quand les Sudistes remportent victoire sur victoire, les autorités britanniques et celles du Canada-Uni craignent que les Nordistes s'emparent de la colonie pour récupérer une partie des territoires perdus.

Embarquement de soldats britanniques pour le Canada-Uni
Embarquement de soldats britanniques pour le Canada-Uni
© The Illustrated London News / 14 décembre 1861

Un incident diplomatique vient aggraver la situation. Le 8 novembre 1861, un navire de guerre américain arraisonne le Trent, un bateau-poste britannique. À son bord, on se saisit de deux diplomates sudistes. Cet incident provoque de vives réactions en Angleterre. Ainsi, deux mois plus tard, 11 000 soldats britanniques sont dépêchés au Canada-Uni pour défendre la colonie.

Par ailleurs, à cause des tensions occasionnées par la guerre de Sécession, les Américains refusent de renouveler le Traité de réciprocité en 1864. Les relations entre le Canada-Uni et les États-Unis se dégradent. Aussi les colonies de l'Amérique du Nord sentent-elles le besoin de se regrouper. On est à l'aube de la Confédération. La Grande-Bretagne, elle, connaît des difficultés en Europe et veut protéger ses intérêts dans la colonie.