Le plan directeur

Le patrimoine bâti

Les ressources architecturales de la Grosse Île sont en nombre impressionnant. Si les objectifs d’intégrité commémorative du lieu commandent que la trentaine de bâtiments à valeur patrimoniale soient conservés et protégés, la moitié d’entre eux deviendront éventuellement accessibles aux visiteurs alors que d’autres seront utilisés à des fins opérationnelles, leur accès étant restreint au personnel en fonction sur l’île ou aux collaborateurs de Parcs Canada. Les lignes directrices qui suivent guideront l’action de Parcs Canada.

  • Un plan d’intervention architecturale sera produit pour l’ensemble des ressources du patrimoine bâti de l’île; ce plan exposera la problématique particulière rattachée à la conservation et à l’utilisation de chaque ouvrage/bâtiment, fera le point sur l’état des connaissances de la ressource, établira clairement les principes d’intervention à privilégier et fera état des travaux à envisager à court, moyen et long termes. La réalisation de ce plan figurera en tant que mesure prioritaire dans le plan d’affaires du lieu historique.
  • Il est entendu que les interventions proposées dans le plan seront respectueuses des principes de la gestion des ressources culturelles et seront conformes au code de pratique du Bureau d’examen des édifices fédéraux à valeur patrimoniale 32 . En conformité avec l’objectif d’assurer l’intégrité commémorative du lieu, les interventions proposées dans le plan auront pour but de :

    - protéger la structure et toutes les caractéristiques externes des édifices;
    - protéger le détail et la cohérence du fractionnement spatial et du décor intérieur des édifices;
    - protéger la relation visuelle et organique entre les édifices et leur environnement.
Bâtiments accessibles aux visiteurs du lieu

Une quinzaine de bâtiments anciens pourraient être ouverts – en tout ou en partie – aux visiteurs; il s’agit de :

1- l’édifice de désinfection
2- l’atelier de charpenterie et de plomberie
3- l’hôtel de deuxième classe
4- l’hôtel de troisième classe
5- le lavoir
6- la boulangerie
7- la cuisine
8- l’hôtel de première classe
9- la maison du médecin-assistant
10- la chapelle anglicane
11- la maison de l’Officier des Travaux publics
12- la chapelle catholique
13- le presbytère catholique
14- la station Marconi
15- le Lazaret
  • De façon générale, toutes les interventions qui toucheront les bâtiments ouverts au public s’harmoniseront avec le caractère patrimonial, le fondement historique et le cachet particulier du lieu. En conformité avec les principes de gestion des ressources culturelles et l’énoncé d’intégrité commémorative, le plan d’intervention architecturale privilégiera la conservation ou la restauration de tous les éléments des bâtiments.
  • Le cas échéant, les enveloppes extérieures de certains bâtiments feront l’objet de travaux de consolidation et de restauration dans l’optique de permettre une lisibilité cohérente de leurs composantes architecturales. Les espaces intérieurs seront restaurés pour répondre aux exigences de mise aux normes ainsi qu’aux besoins découlant de leur nouvelle vocation (interprétation, services aux visiteurs…).
  • Tous les bâtiments ouverts au public seront « protégés » en vertu des normes en vigueur de lutte contre l’incendie.
  • L’ampleur des systèmes électromécaniques à mettre en place dans les bâtiments sera fonction des besoins et des exigences requis en matière d’expérience de visite, des coûts d’investissement et des frais d’exploitation impliqués, des limites techniques imposées par le caractère insulaire du lieu et du souci de minimiser l’impact sur les ressources patrimoniales. Les systèmes mis en place ne seront pas conçus pour répondre aux normes « muséologiques » de conservation.
  • Sans répondre aux normes complètes d’accès universel en vigueur, les bâtiments ouverts au public verront toutefois leur accès amélioré le plus possible à cet égard. Dans le but de minimiser l’impact de la mise aux normes sur le caractère patrimonial des bâtiments, on s’efforcera de limiter et de rationaliser les espaces auxquels le public aura accès dans chacun des édifices (ex. : étages supérieurs non accessibles).

32. PATRIMOINE CANADIEN. Bureau des édifices fédéraux du patrimoine. Code de pratique BEEFP, 1996, 52 p.


Concept de conservation et de mise en valeur

Respect de l’esprit du lieu
Vision à la fois globale et spécifique de l’histoire
Approche nature-culture
La Grosse Île : un regard sur l’avenir

Orientations et lignes directrices de gestion

Orientations visant à assurer l’intégrité commémorative du lieu

Les paysages culturels
Le pâtrimoine bâti
Les ressources archéologiques
Les plaques et les monuments commémoratifs
Les ressources culturelles mobilières
Communication des messages et des valeurs patrimoniales du lieu

Orientations relatives aux services aux visiteurs

Orientations relatives aux infrastructures de services

Orientations relatives aux installations d’Agriculture et Agroalimentaire Canada

Orientations relatives à la protection et à la valorisation du milieu naturel

Orientations relatives à la gestion partagée du lieu