Le plan directeur

Le cadre touristique régional

Inclus à l’intérieur de la région touristique Chaudière-Appalaches, l’archipel de l’Isle-aux- Grues, tout en bénéficiant d’une situation géographique privilégiée, est situé à proximité de l’important bassin de population de la grande région de Québec et de l’attrait touristique international que constitue l’arrondissement historique du Vieux-Québec.

La région touristique Chaudière-Appalaches englobe un vaste territoire; limitée en partie au sud-ouest par les Cantons de l’Est et s’étendant jusqu’à la frontière américaine, elle longe le Saint-Laurent au nord-est, entre Leclercville et Saint-Roch-des-Aulnaies. La Côte-du-Sud regroupe pour sa part l’archipel ainsi que la région riveraine du fleuve comprise entre Beaumont et Saint-Roch-des-Aulnaies, le long de « la route des navigateurs » .

Outre le lieu historique national du Canada de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais, la Côte-du-Sud recèle divers attraits culturels remarquables concentrés pour une bonne part autour de Montmagny, chef-lieu régional et carrefour culturel, et de Saint-Jean-Port-Joli, capitale québécoise des métiers d’art, qui doit sa renommée au talent de ses sculpteurs et de ses artisans.

Le patrimoine architectural de la Côte-du-Sud, admirable à plusieurs égards, renferme notamment des témoins du système seigneurial qui comptent parmi les mieux conservés au Québec, tels le moulin de Beaumont, le manoir Couillard- Dupuis à Montmagny, le domaine seigneurial de l’Isle-aux-Grues ainsi que le manoir Dionne et le moulin banal de Saint-Roch-des-Aulnaies. L’histoire et le patrimoine de la Côte-du-Sud sont par ailleurs intimement associés à la présence du fleuve et toute la région riveraine est imprégnée d’une ambiance maritime particulièrement évocatrice.

Au rang des attraits de tourisme patrimonial les plus populaires de la Côte-du-Sud, on doit citer, outre les précédents, la maison Sir-Étienne- Paschal-Taché et le « Centre éducatif des migrations (Montmagny), l’Isle-aux-Grues, le musée maritime Bernier (l’Islet), le village de Saint-Jean-Port-Joli ainsi que la Seigneurie des Aulnaies (Saint-Roch-des-Aulnaies). En sus de la chasse à la sauvagine, qui attire nombre de chasseurs dans l’archipel de l’Isle-aux-Grues chaque automne, l’Internationale de la sculpture de Saint-Jean-Port-Joli, le Carrefour mondial de l’accordéon, le Festival de l’oie blanche, la fête de la Saint-Hubert de Cap-Saint-Ignace et les pièces et spectacles offerts dans les théâtres d’été constituent les principaux événements susceptibles de séduire la clientèle touristique.

Enfin, il convient de souligner l’essor de l’agrotourisme dans la région (séjours à la ferme, visites de vignobles, érablières, etc.) ainsi que l’offre en croissance de produits touristiques axés sur la détente et le plein air (croisières sur le fleuve, pistes cyclables, golf, pêche…). Suivant l’édition 1999-2000 du Guide de l’Association touristique Chaudière-Appalaches, l’infrastructure de la sous-région Côte-du-Sud repose principalement sur quelque 875 chambres (gîtes touristiques, hôtels et motels, chalets/condos), près de 2 700 emplacements de camping ainsi que sur une dizaine de salles à manger offrant une capacité de 1 800 places durant la saison touristique. Cette infrastructure, formée surtout de petits et moyens établissements, est répartie dans l’ensemble de la région avec une certaine concentration à Montmagny et à Saint-Jean-Port-Joli. Pour leur part, les plaisanciers trouveront, à Saint-Michel et au havre de Berthier-sur-Mer, une marina dotée d’installations propres à une halte nautique.

Les efforts consentis ces dernières années par les intervenants touristiques de la Côte-du-Sud commencent à porter fruit comme en témoigne l’augmentation sensible de la durée de séjour des touristes. La diversification des produits et des attraits de la région, conjuguée aux efforts consentis par l’Association touristique régionale ainsi que l’Office de tourisme de Montmagny pour définir le créneau de leurs produits sur le marché touristique, devrait contribuer à raffermir la tendance observée. Dans cette perspective prometteuse, le parachèvement de la mise en valeur du lieu historique national du Canada de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais, que l’Association touristique régionale considère comme le produit touristique d’appel de la Côtedu- Sud, est évidemment attendu avec empressement.


Analyse de l’état actuel

État de propriété et cadre juridique
État de l’intégrité commémorative du lieu
État des paysages et des ressources culturelles de niveau 1
Communication des messages d’importance historique nationale du lieu
Les infrastructures de services
L’environnement
État général
Impacts des activités passées et présentes sur l’île
Fréquentation et utilisation par le public
Indices de fréquentation
Aménagements et services
Coopération
Le cadre touristique régional