Le plan directeur

L’environnement

Les études sur la flore et la faune de la Grosse Île, réalisées depuis 1988, ont permis de décrire l’environnement naturel du lieu et de formuler des recommandations quant à sa protection.

Les informations actuelles portent à croire que les ressources naturelles de l’île ont subi des perturbations suite aux activités humaines antérieures. Ces perturbations sont identifiables dans la zone d’occupation sud de l’île. Toutefois l’acquisition de connaissances sera nécessaire afin de comprendre l’influence de ces perturbations sur les écosystèmes et, plus particulièrement, celles qui sévissent à l’extérieur de la zone sud. Cette acquisition de connaissances est en outre jugée primordiale pour l’obtention d’une lecture adéquate de l’état des écosystèmes 21 . Par ailleurs, la nécessité de protéger certains habitats en fonction du développement d’activités et d’infrastructures de la Grosse Île a exigé d’identifier des priorités de conservation pour les ressources naturelles. Les principales valeurs de conservation sont les composantes floristiques et fauniques (voir annexe 2).

21. Le plan de conservation des ressources naturelles portant sur l’ensemble des lieux historiques nationaux de la grande région de Québec, actuellement en révision, a identifié plusieurs études pour compléter les données de base de la Grosse Île. Certains plans de gestion et un programme de suivi de l’état des ressources naturelles seront mis en place au cours des prochaines années.


Analyse de l’état actuel

État de propriété et cadre juridique
État de l’intégrité commémorative du lieu
État des paysages et des ressources culturelles de niveau 1
Communication des messages d’importance historique nationale du lieu
Les infrastructures de services
L’environnement
État général
Impacts des activités passées et présentes sur l’île
Fréquentation et utilisation par le public
Indices de fréquentation
Aménagements et services
Coopération
Le cadre touristique régional