Le plan directeur

La présence d’Agriculture Canada (station de recherche et de formation, quarantaine animale)

À compter de 1957, la division de Pathologie vétérinaire du ministère de l’Agriculture occupa la Grosse Île durant l’été pour y conduire des études sur les maladies animales et y former son personnel lors de stages pratiques de perfectionnement. Ces activités ont cessé en 1988, après qu’une partie du laboratoire de virologie ait été incendiée. Toujours sous l’égide du ministère de l’Agriculture, la division des Maladies contagieuses utilisa l’île à partir de 1965 comme station de quarantaine pour le bétail importé.


L’intégrité commémorative du lieu

L’objectif de commémoration
Les ressources qui symbolisent ou caractérisent l’importance nationale de la Grosse Île
L’île et ses paysages culturels
Ressources culturelles in situ
Ressources culturelles mobilières
Les messages d’importance historique nationale
Messages destinés au public canadien
Messages destinés aux visiteurs du lieu
Les défis de la communication
Les autres valeurs patrimoniales du lieu
La dimension paléohistorique de la Grosse Île
Les premières concessions et l’exploitation agricole de l’île avant la station de quarantaine
La présence des Forces canadiennes (1942-1945, 1951-1956)
La présence d’Agriculture Canada (station de recherche et de formation, quarantaine animale)
Les liens au plan international, national et régional
Un milieu naturel remarquable