Le plan directeur

Ressources culturelles mobilières

La collection de ressources culturelles mobilières renferme des objets anciens retrouvés sur le site, en particulier à l’intérieur de nombreux bâtiments, des artefacts mis au jour lors d’interventions archéologiques et des pièces acquises à l’extérieur de l’île. Les objets de la collection ethnologique se chiffrent à environ 5 000 unités et on compte plus de 175 000 artefacts archéologiques.

L’ensemble de la collection n’a pas fait l’objet d’un inventaire exhaustif et d’une évaluation afin d’en différencier, d’une façon précise, les éléments qui sont associés à l’objectif de commémoration du lieu. Un important travail de recherche sera nécessaire pour bien comprendre plusieurs objets et les associer à l’immigration, à la tragédie de 1847, aux installations de quarantaine humaine, aux immigrants et aux employés de la station. En effet, nombre d’artefacts suscitent des interrogations et bien des objets, importants témoins de l’activité à la Grosse Île, restent à identifier et à comprendre 8 . Malgré tout, il est déjà possible d’identifier certaines pièces qui sont très évocatrices des thèmes de commémoration.

8. Par exemple, une plaque de schiste ouvragée, mais sans aucune inscription, retrouvée dans le secteur de la baie du Choléra, peut-elle être associée au cimetière du centre voisin? Des plaques de fer blanc récupérées près de la remise pour l’ambulance sont-elles des plaques destinées aux monuments funéraires, à l’identification des cercueils, à la construction ou à la réfection des bâtiments?


L’intégrité commémorative du lieu

L’objectif de commémoration
Les ressources qui symbolisent ou caractérisent l’importance nationale de la Grosse Île
L’île et ses paysages culturels
Ressources culturelles in situ
Ressources culturelles mobilières
Les messages d’importance historique nationale
Messages destinés au public canadien
Messages destinés aux visiteurs du lieu
Les défis de la communication
Les autres valeurs patrimoniales du lieu
La dimension paléohistorique de la Grosse Île
Les premières concessions et l’exploitation agricole de l’île avant la station de quarantaine
La présence des Forces canadiennes (1942-1945, 1951-1956)
La présence d’Agriculture Canada (station de recherche et de formation, quarantaine animale)
Les liens au plan international, national et régional
Un milieu naturel remarquable