Lieu historique national du Canada des Fortifications-de-Québec

Les tours Martello

Ancienne photo en noir et blanc de la tour Martello La tour Martello no 1 en 1904
© Doughty, A.G. / The Fortress of Québec 1608-1903 Dussault & Proulx, Quebec / 1904.


Entre 1786 et 1812, sous la gouverne de Mann et de ses successeurs, les remparts de la ville sont réparés et de nouvelles structures construites. Un mur de maçonnerie surplombe dorénavant la falaise depuis la porte du Palais jusqu'à la Citadelle; avec l'enceinte de 1745, il enferme la Haute-Ville sur son pourtour. À la même époque, on érige cinq nouvelles poudrières sur le circuit des fortifications. De plus, l'enceinte de 1745 se voit dotée de travaux avancés : un ravelin, deux contre-gardes ainsi que des tenailles pour couvrir les flancs du front compris entre les bastions Saint-Louis et des Ursulines. On introduit aussi dans le système de défense de Québec un ouvrage militaire alors récemment adopté pour la défense des côtes britanniques : la tour Martello. Cet ouvrage, dont la structure rappelle les tours médiévales, offrait surtout l'avantage de nécessiter peu d'hommes. Il s'agit de structures généralement circulaires aux parois plus épaisses sur le côté faisant face à la mer que sur le côté opposé à la terre ferme.