Lieu historique national du Fort-Chambly

Un peu d'histoire

Samuel de Champlain, premier Français à Chambly

Champlain est sur le bord de la rive. Européens et Amérindiens se préparent à partir en canot Départ de Champlain pour l'Ouest
© Archives Nationales du Canada / Anonyme / C-6881

En 1603, Samuel de Champlain fait son premier voyage en Nouvelle-France. Il accompagne le marchand de Saint-Malo, Gravé du Pont, au poste de traite de Tadoussac établi en 1600. Aussitôt, les échanges de fourrures terminés, les deux Français remontent le Saint-Laurent jusqu'aux rapides de Lachine. Ils explorent aussi la rivière des Iroquois (rivière Richelieu).

Cette expédition convainc Champlain de la nécessité d'un établissement permanent dans la vallée du Saint-Laurent : le fleuve conduit au coeur du continent et ouvre la voie à de nouveaux territoires de chasse. Dès 1608, Champlain fonde Québec. Ainsi commence une nouvelle ère de commerce et de peuplement.

Pour faire prospérer leur commerce de fourrures, les Français dépendent des pourvoyeurs et des intermédiaires amérindiens : les Montagnais, les Algonquins et les Hurons. Ils doivent gagner leur confiance et tisser des liens commerciaux avec eux. En 1609, Champlain consolide ses alliances en participant à une première offensive contre les Iroquois. Il remonte de nouveau la rivière des Iroquois et laisse une description fort intéressante des rapides de Chambly :

« L'entrée du sault est une maniere de lac, où l'eau descend, qui contient environ trois lieues de circuit, & y a quelques prairies où il n'y habite aucuns Sauvages, pour le sujet des guerres. Il y a fort peu d'eau au sault, qui court d'une grande vitesse, & quantité de rochers & cailloux, qui font que les Sauvages ne les peuvent surmonter par eau : mais au retour ils les descendent fort bien. Tout cedit pays est fort uny, remply de forests, vignes & noyers. Aucuns Chrestiens n'estoient encores parvenus jusques en cedit lieu, que nous, qui eusmes assez de peine à monter le riviere à la rame. »

Entre la forêt et la rive, deux groupes formés de nombreux Amérindiens affrontent avec arcs et flèches quelques Européens munis d'armes à feu « Défaite des Iroquois au Lac Champlain »
© Archives Nationales du Canada / Anonyme / C-6881, 1613

Le 14 juillet, Champlain arrive à un vaste lac auquel il donne son nom : le lac Champlain. Le premier affrontement entre les Français et les Iroquois se déroule au sud de ce lac. La supériorité des armes européennes permet aux Français et à leurs alliés de sortir victorieux de cette première bataille qui n'est que le prélude d'une longue série de conflits avec les Iroquois.

Champlain venait d'ouvrir la voie à celui qui devait être le premier à établir un poste militaire au pied des rapides de Chambly près d'un demi-siècle plus tard : Jacques de Chambly, capitaine d'un détachement du régiment de Carignan-Salières.