Lieu historique national du Canada de Sir-George- Étienne-Cartier

Qui était Madame Cartier ?

Photo noir et blanc de Hortense Fabre Hortense Fabre, épouse de George-Étienne Cartier
© Archives photographiques Notman / William Notman / Musée McCord, Montréal, I-10346, 1864

En 1846, George-Étienne Cartier épouse Hortense Fabre (1828-1898), de 15 ans sa cadette. Celle-ci est issue d'une des plus importantes familles de la bourgeoisie francophone de Montréal. Son père, Édouard-Raymond Fabre, ne fait pas que tenir une librairie qui est le rendez-vous de l'élite intellectuelle du temps, il est aussi imprimeur, importateur et détaillant. L'un des frères d'Hortense deviendra un évêque ultramontain; un autre, Hector, sera un influent journaliste.

Grâce à ses origines bourgeoises, Hortense Fabre, a reçu une « bonne éducation ». Elle a étudié chez les Ursulines puis elle a reçu des leçons particulières de langues, de danse et de piano.

Les relations entre Cartier et sa belle-famille seront assombries par des divergences politiques. Par exemple, lors des élections à la mairie de Montréal de 1854, Cartier appuie Wolfred Nelson contre Édouard-Raymond Fabre, son beau-père.

De son union avec Hortense Fabre, George-Étienne Cartier a eu trois enfants, toutes des filles : Joséphine (1847), Hortense (1849) et Reine-Victoria (1853). Cette dernière est morte à l'âge de treize mois, lors de l'épidémie de choléra de 1854, qui emporta aussi le beau-père de Cartier. Quant aux survivantes, elles resteront célibataires toute leur vie et n'auront pas d'enfant. Joséphine est morte en 1886 et Hortense en 1941. Sir George n'a donc aucun descendant direct.