Lieu historique national de Coteau-du-Lac

Questions fréquentes

Coteau-du-Lac
Quelle est la signification de « Coteau-du-Lac »?

L'appellation Coteau-du-Lac fait référence à la situation géographique du site. Le terme « coteau » désigne un endroit où il y a un petit nombre de maisons. La proximité du lac Saint-François lui vaut l'ajout « du lac ».

Quand le nom actuel apparaît-il pour la première fois?

Les Français baptisent ce lieu « Coteau-du-Lac » dès 1721. L'érection de la paroisse remonte cependant à 1832.

Canalisation
Quelle est la longueur totale du fleuve Saint-Laurent?

Entre le lac Ontario et la péninsule de Gaspé, le fleuve couvre une distance de 1167 km.

Quelle est la dénivellation sur le Saint-Laurent entre les Grands Lacs et Montréal?

La dénivellation totale est d'environ 75 m.

Pourquoi le niveau de l'eau a-t-il baissé?

La canalisation, le déboisement massif, l'assèchement des petites rivières et la construction de barrages hydroélectriques expliquent ce phénomène.

À propos du « batteau »

Plus solide et pourvu d'une plus grande capacité de chargement que le canot, le « batteau » (on l'écrivait avec deux t à l'époque) est utilisé par les Français pour l'approvisionnement et le transport du matériel militaire entre Montréal et les postes des Grands Lacs.

À quoi ressemble-t-il?
Bien que ses dimensions peuvent varier, le « batteau » utilisé sur le haut du Saint-Laurent mesure de 9 à 12 m de longueur sur 1,5 à 2,5 m de largeur au centre, permettant une capacité de charge de 2700 à 4500 kilos. Son fond est plat et ses extrémités se terminent en pointes.

Côté manœuvre, le « batteau » avance à la rame, mais peut également être poussé à la perche ou muni d'une voile dans les sections plus dégagées du fleuve. Quatre à cinq hommes d'équipage assure son déplacement. En dépit de ces avantages, le « batteau » possède un inconvénient de taille : quand vient le temps de franchir un canal rigolet, on doit souvent décharger les trois quarts ou la totalité des marchandises contenues dans l'embarcation pour qu'elle puisse franchir le canal.

Militaire
Qu'est-il arrivé aux bâtiments?

Le manque d'entretien et la transformation des lieux depuis la vente aux enchères de 1872 a contribué à la détérioration des bâtiments.

Y a-t-il eu une bataille à Coteau-du-Lac ?

Bien qu'il y ait eu une attaque américaine aux Cèdres en 1776, Coteau-du-Lac n'a jamais Été le théâtre d'affrontement durant les deux conflits américano-britanniques. Pendant la guerre de 1812, la bataille s'est déroulée à Allan's Corners ( la Bataille-de-la-Châteauguay ), le 26 octobre 1813.

Quelle est la signification du mot "blockhaus"?
On aperçoit des visiteurs à l'entrée du blockhaus octogonal Visite guidée du blockhaus
© Parcs Canada / Jean Audet / 116/IN/PR7 SPO-00072

Le Petit Robert le définit comme étant un " petit ouvrage défensif, étayé de poutres, de rondins ou fortifié de béton ". Il s'agit d'un mot de la fin du XVIII e siècle, d'origine allemande. « Block » signifiant poutre et « haus », maison.

À quoi sert le blockhaus?

Le blockhaus est un ouvrage de défense provisoire en bois, construit pour faire face à une situation militaire jugée temporaire. Ce type de construction joue un rôle d'avant-poste, de halte ou de caserne pour de petits détachements. Le bâtiment doit s'autosuffire: il doit pouvoir loger, nourrir et abriter ses soldats. Une partie du sous-sol sert ainsi de poudrière et l'autre de dépôt de vivres. Le rez-de-chaussée constitue la principale zone dortoir et l'étage avec son architecture particulière, est utilisée pour effectuer les manœuvres défensives.

Archéologie
Est-ce que tout le territoire du lieu historique a été fouillé?

Non. Les interventions archéologiques n'ont sondé que quelques parcelles du terrain. En fait, le site de Coteau-du-Lac a connu trois importantes campagnes de fouilles. La première fouille, en 1965-1966, a permis d'étudier et de livrer les vestiges (canal à écluses, bâtiments de défense, de logement et de services, etc.) et les objets nécessaires à l'aménagement et à la mise en valeur du site (étendue du secteur archéologique).

En 1968, après la découverte des traces paléohistoriques révélées lors de la campagne précédente, une recherche plus poussée est effectuée sur la nature de cette occupation.

Enfin, en 1982, la dernière fouille vise à faire le point sur le potentiel archéologique des secteurs situés à l'extérieur des zones déjà fouillées du lieu historique.