Lieu historique national de Coteau-du-Lac

La fin d'un règne et la renaissance d'un site

Dès le milieu du XIXe siècle, le développement du canal de Beauharnois entraîne l'abandon graduel des installations de Coteau-du-Lac. Les activités sur le site diminuent substantiellement, entraînant même la détérioration des bâtiments privés d'entretien.

Des nouvelles fonctions

Entre 1865 et 1890, Georges Beaudet, résidant de Coteau-du-Lac et locataire du site, installe un moulin à scie au-dessus des ruines du canal. De 1893 à 1899, le ministère des Chemins de fer et des Canaux du gouvernement provincial exploite une carrière de pierre le long de la rivière Delisle. En 1923, on reconnaît officiellement l'intérêt historique du site.

La renaissance de Coteau-du-Lac
Photographie d'archéologues travaillant à la mise au jour de vestiges militaires. Les fouilles archéologiques
Parcs Canada

En 1965, Parcs Canada entreprend une importante campagne de fouilles archéologiques sur le site. Pendant trois ans, les archéologues mettent au jour les vestiges des principales structures et recueillent une quantité impressionnante d'artefacts témoignant des occupations successives des lieux.

La présence amérindienne
Groupe d'amérindiens voyageant sur le fleuve en canot d'écorce Amérindiens pêchant
© Parcs Canada

Par ailleurs, la découverte d'artefacts datant d'une période allant de 6000 à 4000 ans témoigne de la présence amérindienne sur le site. En effet, l'analyse de ces artefacts permet de supposer que des groupes nomades de la période Archaïque, vivant vraisemblablement de cueillette, de chasse et de pêche, font halte sur le site de Coteau-du-Lac, à la saison du frai.

La mise en valeur
Fouilles archéologiques, site de Coteau-du-Lac, Été 1966 Fouilles archéologiques, site de Coteau-du-Lac, Été 1966
Parcs Canada, cartable 34, 9G65R2T644

À la suite de ces fouilles en 1972, le site de Coteau-du-Lac est officiellement reconnu Lieu historique national . En 1982, on y entreprend les travaux de restauration. Les objectifs de cette opération visent, d'une part, la mise en valeur des activités militaires, commerciales, résidentielles et industrielles qui se succèdent à Coteau-du-Lac et, d'autre part, la reconnaissance du rôle important du site dans le développement des transport et des communications au Canada.

Ancêtre de la Voie maritime du Saint-Laurent, le canal de Coteau-du-Lac évoque la naissance d'une technologie des transports fluviaux au pays et souligne l'importance stratégique et économique du fleuve Saint-Laurent, principale voie de pénétration au cœur du continent nord-américain.