Lieu historique national du Canada de Coteau-du-Lac

Visite branchée

Groupe de visiteurs s'apprêtant à entrer dans le blockhaus octogonal de Coteau-du-Lac.
Visite guidée du blockhaus octogonal.
© Parcs Canada / Jacques Beardsell / 116/IN/PR7/SPO-00051, 1998-06-22

Le centre d'accueil déjoue les caprices du Saint-Laurent !

Un groupe de visiteurs devant la maquette du site, représentant la période d'occupation militaire britannique vers 1820.
Maquette du canal fortifié de Coteau-du-Lac
© Parcs Canada / Normand Rajotte / 07/69708, 2002-07-11

Le centre d'accueil offre un premier contact avec le lieu historique national du Canada de Coteau-du-Lac. À l'arrivée, une équipe de guides-interprètes vous initie à l'histoire du site à l'aide de cartes, de photographies et d'une maquette. Vous pourrez également visiter une exposition mettant en valeur de nombreux artefacts retrouvés lors des fouilles qui se sont déroulées sur le site. Enfin, le belvédère vous offre un point de vue exceptionnel sur le site et l'immensité du fleuve.


L'aire boisée

Vue du canal rigolet, un endiguement de pierres parallèle au rivage, au premier plan et à l'arrière plan, l'aire de détente parsemée d'arbres.
L'aire boisée
© Parcs Canada

Depuis les temps paléohistoriques, les Amérindiens font halte à ti-ion-wakwhta "Le lieu où l'on porte le canot" pour contourner les rapides. C'est au cours de la période allant de 6000 à 4000 ans A.A. qu'ils l'occupent le plus intensivement. Ces premiers nomades vivent principalement de cueillette, de chasse et de pêche. Ils voyagent en bandes de 10 à 20 personnes et, à la saison du frai, ils campent à Coteau-du-Lac pendant quelques semaines. Profitez de cette aire boisée en bordure de fleuve, qui offre aux visiteurs un espace agréable, propice à la détente et à la contemplation.


Le canal rigolet

Vue du canal rigolet, un endiguement de pierres parallèle au rivage, une représentation d'un bateau canadien et d'un batelier rappellent le paysage d'époque.
Le canal rigolet
© Parcs Canada / Jean Audet / 116/IN/PR7/SPO-00041, 1998-06-22

Construit en 1749, le canal rigolet est le plus ancien vestige du site et le seul témoignant de l'occupation française. Cette construction rudimentaire consiste en un endiguement formé par une chaîne de roches entassées parallèlement au rivage, formant ainsi un couloir par lequel les voyageurs font passer leur embarcation. Il s'agit de la première construction conçue pour éviter les rapides. Une embarcation stylisée installée dans le rigolet démontre l'ampleur de la tâche que représente le contournement des rapides de Coteau-du-Lac.


Le canal à écluses

Visite guidée à l'intérieur du canal militaire de 1781, représentation d'un bateau Durham, barge à fond plat d'une vingtaine de mètres chargée de barils.
Le canal de Coteau-du-Lac
© Parcs Canada / Normand Rajotte / No.6A/69844, 2002-07-11

Premier canal à écluses en Amérique du Nord, le canal de Coteau-du-Lac évoque la naissance, au pays, d'une technologie des transports. En fonction dès le printemps de 1781, le canal de Coteau-du-Lac comble une dénivellation de plus de deux mètres, permettant ainsi aux "batteaux", puis aux bateaux Durham de contourner les rapides sans danger. En s'engageant dans ce vestige long d'une centaine de mètres, magnifiquement conservé et orné de ses pierres d'origine, le visiteur découvre le génie de ses artisans, militaires britanniques et tailleurs de pierre, en même temps que le fonctionnement de cet ouvrage visionnaire, précurseur de la Voie maritime du Saint-Laurent.


Le blockhaus octogonal, un ouvrage stratégique

Réplique du blockhaus octogonal avec au premier plan la réplique d'un canon 24 lbs.
Le blockhaus octogonal
© Parcs Canada / Jacques Beardsell / 116/00/PR7/SPO-00038, 1998-06-22

Construit sur le promontoire d'un bastion tréflé, le blockhaus est le symbole de Coteau-du-Lac et constitue une attraction régionale courue. Réplique d'un bâtiment militaire britannique construit pour la guerre de 1812, il est, par sa forme octogonale, reconnaissable entre tous. À l'intérieur, une exposition thématique présente maquettes, artefacts originaux, objets de collection et panneaux explicatifs. L'étage offre une vue imprenable sur le fleuve et permet d'observer l'importance stratégique du site.

Les vestiges militaires

Vestiges originaux des murs en maçonnerie et de la cheminée, les ballots et les barils rappellent les fonctions d'entreposage et de transbordement des marchandises de l'édifice.
Les vestiges de l'entrepôt nord
© Parcs Canada / Jean Audet / 116/00/PR7/SPO-00068, 1998-06-22

Pendant la guerre de 1812, les autorités britanniques construisent une fortification sur le site afin de protéger le canal à Écluses et de contrer une Éventuelle attaque américaine. Bien qu'aucun bâtiment n'ait Été conservé, il en subsiste toutefois quelques traces. Ainsi, en empruntant le sentier, le visiteur découvre les fondations originales de tous les bâtiments militaires, caserne, poudrière, maison du commandant, entrepôts, accompagnés de panneaux relatant leur histoire et leur utilisation. La présence encore visible sur le site des ouvrages de terre constituant les remparts et les bastions permet de découvrir l'environnement des soldats alors en poste à Coteau-du-Lac