Lieu historique national de la Bataille-de- la-Châteauguay

Un héros: le lieutenant Charles-Michel de Salaberry

Louis-Antoine de Salaberry Louis-Antoine de Salaberry
© Musée du Château Ramezay, Montréal / Anson Dickinson / 1998.1148.2

Né à Beauport le 19 novembre 1778, Charles-Michel d'Irumberry de Salaberry est le fils aîné de Louis-Antoine de Salaberry, seigneur de Beauport et de Françoise-Catherine Hertel. Issu de la noblesse canadienne-française, il devient seigneur du fief de Chambly où il décède le 27 février 1829.

Charles-Michel D'Irumberry de Salaberry Charles-Michel D'Irumberry de Salaberry
© Musée du Château Ramezay, Montréal / Don. G. Mc Nab / 1998.924, 1897

Engagé comme volontaire dans l'infanterie britannique dès l'âge de 14 ans, sous la protection du duc de Kent, de Salaberry est d'abord en garnison à Québec, puis transféré aux Antilles en 1794. Après avoir combattu aux Antilles, en Sicile et en Irlande, il rentre au Canada en août 1810, après une absence de 16 ans. Il obtient le grade de major en 1811. Devant la menace éminente d'un conflit au Canada, le gouverneur Prevost reconnaît les talents et l'influence de Charles-Michel de Salaberry. Il lui demande de lever, parmi ses compatriotes, un corps d'infanterie légère composé principalement de Canadiens français : les Voltigeurs canadiens.

Le lieutenant-colonel Charles-Michel de Salaberry est reconnu pour sa rigueur et son caractère intransigeant, surtout en ce qui a trait à la discipline militaire. On reconnaît par ailleurs la délicatesse et la courtoisie de l'homme du monde. La victoire de la bataille de la Châteauguay lui vaut une renommée historique, légendaire. On compare même de Salaberry à Léonidas, roi de Sparte, qui, avec 300 hoplites, a héroïquement tenu tête à l'armée de Xerxès, au défilé de Thermopyles (environ 480 av. J.-C.).