Lieu historique national du Canada du Canal de Chambly

Une histoire de cours d'eau

L'histoire de la vallée du Richelieu illustre bien l'importance de la rivière comme axe de communication et d'échange commercial. Navigable sur presque toute sa longueur, la rivière est depuis longtemps la principale voie de passage pour les bandes amérindiennes vivant de chasse, de pêche et de cueillette.

L'importance stratégique de ce cours d'eau comme voie de pénétration et route d'invasion semble évidente dès le début de la colonie française. Pour contrôler le territoire et cette rivière, les Français construisent une série de fortifications le long du Richelieu. Le fort Chambly et le fort Saint-Jean en sont aujourd'hui des témoins importants.

Lithographie de Bartlett. Douze Voyageurs canadiens poussant un canot dans un rapide. Voyageurs canadiens poussant un canot dans un rapide.
© Archives nationales du Canada / Bartlett / C-008373

Par ailleurs, afin de vaincre les rapides de Saint-Jean et à Chambly qui imposent de laborieux portages, on se met graduellement à rêver à une liaison maritime permettant de contourner ces obstacles naturels.

Mais il faut attendre le XIXe siècle pour que la construction d'une voie navigable reliant le lac Champlain au bassin de Chambly soit autorisée. Bien que le gouvernement du Bas-Canada permette la construction de cette voie dès 1818, des difficultés surgissent et ce n'est qu'en 1831 que débutent les premiers travaux. Ceux-ci se terminent en 1843 par l'ouverture du canal de Chambly sur tout son parcours.

Dix-sept ouvriers travaillant à la réfection d'un quai du canal de Chambly à Saint-Jean-sur-Richelieu. Ouvriers travaillant à la réfection d'un quai à Saint-Jean-sur-Richelieu, en 1931.
© Archives nationales du Canada / PA-085845

Le canal joue un rôle commercial sans cesse croissant jusqu'au début du XXe siècle, époque ou le commerce canado-américain sur le Richelieu connaît son apogée. La Première Guerre mondiale et la crise économique de 1929 marque le début du déclin de la navigation commerciale sur le canal de Chambly. Celle-ci cesse presque complètement à l'aube des années soixante-dix et est graduellement remplacée par la navigation de plaisance. Les barges font place aux yachts, voiliers et pontons.

Parallèlement, le canal bénéficie d'aménagements récréatifs faisant de ses berges des lieux privilégiés de détente. Ces aménagements permettent aussi aux visiteurs d'avoir accès aux écluses, ponts et logettes qui ont conservé leur caractère ancien et qui font du canal de Chambly un ensemble historique remarquable.