Lieu historique national du Canada du Canal de Chambly

La faune

Les différents milieux et habitats le long du canal de Chambly permettent d'observer de nombreux animaux. Dans certains secteurs, on observe plutôt des animaux tolérants à la présence humaine comme les mouffettes, les ratons laveurs, les écureuils ou les marmottes. On observe par contre une faune différente dans les secteurs à caractère plus naturel, comme les visons d'Amérique, les tortues, les batraciens ou les cerfs de Virginie. Certains animaux sont de passage tandis que d'autres sont des résidents plus permanents. Les zones de friche, les zones de prairie, les marécages, les marais, les aires de pelouses entretenues et les milieux riverains à la rivière constituent les divers habitats rencontrés.

Cependant, il reste que les animaux les plus susceptibles d'être vus aux abords du canal de Chambly proviennent de la faune avienne et ichtyologique. Le corridor constitué par la rivière Richelieu en fait un passage migratoire de choix pour bon nombre d'espèces de poissons et d'oiseaux.

La faune avienne

La rivière Richelieu sert de couloir de migration à bon nombre d'espèces en raison de son axe nord sud. Étant donné que le canal de Chambly longe la rivière, les possibilités d'observation d'oiseaux dans ce territoire se multiplient. Les oiseaux aquatiques, terrestres et arboricoles peuvent être observés selon les périodes de l'année. Une halte migratoire notable située sur la rivière Richelieu tout près de Saint-Jean-sur-Richelieu accueille à certains automnes des milliers de canards et de bernaches.

La faune ichtylogique

Les poissons que l'on retrouve dans les eaux du canal de Chambly sont ceux que l'on retrouve dans la rivière Richelieu. Toutes les espèces ne sont cependant pas présentes car les eaux du canal de Chambly sont turbides, avec un faible courant et comportent passablement de plantes aquatiques. On retrouve donc des poissons ayant une biologie compatible avec ce type d'habitat.

Les espèces les plus fréquemment observées sont la perchaude, le crapet soleil, la carpe, les meuniers, certains suceurs, l'achigan et de nombreux ménés. La présence de nombreuses plantes aquatiques favorisent dans une certaine mesure la présence et la reproduction de certaines espèces. Les carpes ont été vues régulièrement en activité de fraie dans les eaux du canal.