Lieu historique national du Canada du Canal de Chambly

La pédologie

Le sol de la rive ouest du canal de Chambly serait constitué surtout de dépôts d'argile silteuse grise quelques fois recouvert d'une mince couche de terre végétale ou de remblai routier à proximité de la route. Cette couche d'argile allant jusqu'à 6 mètres de profondeur recouvre un dépôt de till et est originaire des dépôts fluviatiles mais peut également provenir de l'excavation du canal lors de sa construction. Elle pourrait donc avoir été mise en place par l'homme.

À mi-chemin du canal de Chambly, on trouve plus de sol qualifié de loameux fin, de loameux grossier, argileux fin et limoneux fin. Cette partie du canal se trouve presque au même niveau que la rivière Richelieu (île Fryer). Selon les endroits, ce sont des sols calcaires ou non calcaires. D'une façon générale, la profondeur du roc est située entre 45 et 120 cm, le drainage y est mauvais et le ruissellement lent à très lent. Le sol de l'île Fryer a été en grande partie perturbé par l'activité humaine. Les sols non-remaniés seraient de deux types, en fonction du drainage et du genre de dépôts de surface. Sur les dépôts d'alluvions, saturés d'eau pendant une certaine période de l'année, on retrouve un sol de type gleysol.