Lieu historique national du Canada du Canal de Chambly

La géologie

La vallée de la rivière Richelieu, située dans les basses terres du Saint-Laurent, repose sur des roches sédimentaires formées à la période cambrienne de l'ère paléozoïque datant d'environ 450 millions d'années. L'assise rocheuse du secteur est composée de schistes argileux du groupe Utica, de schistes argileux et de grès du groupe de Lorraine (sous-formation de Breault) ainsi que de schistes argileux calcaires du groupe Lorraine (sous-formation de Chambly).

Le groupe Utica typique se compose d'un schiste argileux noir fissile contenant habituellement une abondance de paillettes de mica et indiquant, par sa dureté plutôt élevée, une teneur en quartz considérable.

Les roches du groupe Lorraine (sous-formation de Breault) recouvrent la majeure partie du secteur. Elles sont composées de schistes argileux de couleur gris sombre ainsi que de lentilles de grès pouvant atteindre 5 cm d'épaisseur.

Le groupe Lorraine (sous-formation de Chambly) renferme les plus récentes roches sédimentaires de la région à l'étude, une série d'argiles schisteuses et calcaireuses devenant rouge dans les parties supérieures.

Les schistes argileux sont des roches sédimentaires d'origine mécanique provenant de la désagrégation des roches préexistantes. Les schistes calcaires sont des roches sédimentaires d'origine organique provenant de l'accumulation de matières animales ou végétales dans les nappes d'eau.

L'ère géologique du quaternaire a également marqué cette région. En effet, juste après la dernière glaciation, toute la vallée du Saint-Laurent et les cours d'eau tributaires furent transformés en une vaste mer intérieure (mer de Champlain) qui s'avançait jusqu'à l'actuel lac Champlain.