Lieu historique national du Canada du Canal de Chambly

Patrimoine naturel

Vue de bateaux qui entrent dans l'écluse numéro 5 depuis l'écluse numéro 6. Piste cyclable à droite du canal. Écluse numéro 5
© Parcs Canada / Jean Mercier

Situé dans les basses terres du Saint-Laurent, en parallèle à la rivière Richelieu, le canal de Chambly s'étend sur près de 20 kilomètres et traverse plusieurs milieux urbains, agricoles et naturels. Beaucoup d'habitats et d'organismes représentatifs de ces milieux s'y retrouvent tout au long de son parcours.

Le climat de type continental humide dont jouit le secteur du canal de Chambly est l'un des plus favorables au Québec. La géologie de la région du canal de Chambly se caractérise par la présence de roches sédimentaires recouvertes de dépôts argileux qui trouvent leurs origines lors des dernières glaciations. Ces périodes géologiques ont donné naissance à la géomorphologie caractéristique du site, c'est-à-dire très peu de relief et de profil topographique. Les sols sont constitués surtout de dépôts d'argile silteuse grise quelquefois recouverts de terre végétale. Le canal de Chambly, servant à contourner les hauts fonds de la rivière Richelieu entre Saint-Jean-sur-Richelieu et Chambly, s'intègre dans le bassin versant de la rivière Richelieu. L'hydrologie du site est donc liée en grande partie à celle de la rivière Richelieu, tant en ce qui concerne les propriétés physico-chimiques de l'eau que des pressions anthropiques.

Tous ces facteurs abiotiques combinés aux actions que l'être humain a eu sur le milieu font en sorte que l'on retrouve une flore et une faune particulière au canal de Chambly. Les végétaux du site sont constitués de plantes ornementales et de régénération. On trouve également aux abords du canal de Chambly quelques plantes rares ou menacées de disparition. C'est le cas notamment pour le chêne bleu (Quercus bicolor), la renoncule à long bec (Ranunculus longirostris) et le scirpe à soies inégales (Scirpus heterochaetus). Ces plantes poussent pour la plupart à leur limite nord de distribution. Beaucoup de plantes aquatiques se retrouvent dans les eaux du canal de Chambly car il s'agit d'un milieu propice à leur développement. Les animaux se rencontrant aux abords du canal de Chambly se font discrets quoique omniprésents. La faune avienne et la faune ichtyologique demeurent les espèces les plus représentatives lors d'observations. On peut à l'occasion observer des reptiles, des batraciens et des mammifères.