Lieu historique national du Canada Cartier-Brébeuf

Le troisième voyage (1541-1542)

Jacques Cartier debout. Jacques Cartier
© Archives nationales du Canada / C-41570

Carte

Arrivés en France, les Amérindiens amenés par Cartier se font si convaincants qu'en 1541, François 1er patronne une vaste expédition de colonisation dont il confie le commandement à Jean-François de la Rocque, sieur de Roberval. Parvenu à destination un an avant ce dernier, Cartier s'installe prudemment au pied des falaises de Cap-Rouge (Charlesbourg-Royal) et construit des fortifications.

Un deuxième voyage à Hochelaga lui apprend que la voie au-delà des rapides de Lachine est longue et difficile. Cette mauvaise nouvelle explique son départ précipité pour la France, alors qu'il croit avoir trouvé de l'or et des diamants dans les rochers de Cap-Rouge. En route, il rencontre Roberval à Terre-Neuve et celui-ci lui demande de rebrousser chemin. Pressé par le désir de monnayer sa cargaison au plus tôt, Cartier désobéit. Privé de l'aide du marin breton, Roberval passe un hiver atroce et doit rapatrier sa petite colonie au printemps. Le troisième voyage de Cartier, qui présente un double volet d'exploration et de colonisation, se solde par un échec, tout comme la tentative d'établissement du sieur de Roberval. L'or et les diamants que Cartier croit avoir trouvés ne sont, en fait, que de la pyrite de fer et du quartz !

Ce n'est qu'au début du XVIIe siècle, soit après la dispersion des Iroquoiens du Saint-Laurent, que Québec devient le centre de la première colonie française en Amérique.