Lieu historique national de la Caserne-de-Carillon

Merveilles naturelles et trésors culturels

Construite entre 1830 et 1837 dans le sillage du premier système de canalisation de l’Outaouais, la « caserne » de Carillon profite du boom économique engendré par ce projet. En effet, l’érection de cet édifice est vraisemblablement entreprise pour pallier des problèmes d’hébergement créés par la nouvelle vocation d’escale associée à ce secteur de la rivière des Outaouais. Lors des événements de 1837 et 1838, l’armée britannique réquisitionne le bâtiment et y apporte ses premières modifications. Entre 1840 et 1936, celui-ci renoue avec sa vocation d’hébergement civil grâce au retour de sa vocation hôtelière. Depuis, l’édifice accueille le Musée de la Société historique du comté d’Argenteuil.

Inauguré en 1939 par la Société historique du comté d’Argenteuil, le Musée régional d’Argenteuil est une institution pionnière de la muséologie québécoise. Logé dans la « caserne » de Carillon, ce lieu muséal interprète l’histoire des communautés d’origine amérindienne, française, britannique, québécoise et canadienne. La Société historique y conserve un corpus de près de 7 000 objets. Les salles d’exposition évoquent tout aussi bien le monde du travail que la vie militaire, la vie domestique, l’art du vêtement, les beaux-arts, de même que Dollard des Ormeaux et la vie et l’œuvre de John Caldwell Abbott et Maude Abbott.

Pour plus d’information concernant la Caserne-de-Carillon, veuillez visiter les sites Web suivants :