Lieu historique national du Canada du Canal-de- Sainte-Anne- de-Bellevue

La faune

La forte utilisation des lieux ne favorise pas la présence de mammifères et d'espèces herpétologiques. La faune avienne et ichtyologique compose la majorité des observations d'animaux sur le site. Les espèces d'oiseaux dont la densité relative est forte et qui, par conséquent, sont remarquées le plus souvent sont : le carouge à épaulettes (Agelaius phoeniceus), l'hirondelle à front blanc (Petrochelidon pyrrhonata), l'hirondelle des granges (Hirundo rustica), le pigeon domestique (Archilocus colubris), l'étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) et le merle d'Amérique (Turdus migratorius). En plus de ces espèces, on peut observer aux abords du site de nombreuses autres espèces d'oiseaux migrateurs.

Face au site, dans les rapides de Sainte-Anne-de-Bellevue, le gouvernement a établi un de ses sanctuaires de pêche. Le but de ces sanctuaires est de protéger les géniteurs qui se rassemblent en grand nombre en certains endroits reconnus comme sites de frai.

Des vingt-trois espèces qui fréquentent les rapides, douze sont de premier intérêt. Les fréquences les plus élevées concernent le crapet-soleil (Lepomis gibbossus), la barbotte brune (Ictalurus nebulosus), l'achigan à petite bouche (Micropterus dolomieui), le grand brochet (Essox lucius), la carpe d'Europe (Cyprinus carpio), la perchaude (Perca fluviatilis) et le maskinongé (Esox masquinongy).