Lieu historique national du Canada Province House

Les rénovations au lieu historique national Province House

Parcs Canada célébre le 150e anniversaire de la Conférence de Charlottetown en 2014, suite à l’achèvement d’un projet de rénovation d’un coût de deux millions de dollars au lieu historique national Province House.

« Notre gouvernement est heureux d’avoir consacré deux millions de dollars à la préservation du lieu historique national Province House pour le bénéfice des Canadiennes et des Canadiens d’aujourd’hui et de demain, s’est réjouit l’honorable Gail Shea, députée d’Egmont, l’Île-du-Prince-Édouard et ministre canadienne des Pêches et des Océans. Les débats tenus à cet endroit historique ont joué un rôle clé dans la formation de notre pays. Nous avons hâte de nous joindre à nos partenaires locaux pour raconter cette histoire importante tout au long de l’année de commémoration. »

Les travaux de conservation au lieu historique national Province House, entamés en 2011, visaient la préservation de la maçonnerie d’époque pour préparer le lieu à servir de toile de fond aux célébrations de 2014. Des améliorations structurales ont été apportées au bâtiment, et diverses mesures ont été prises pour l’imperméabiliser.

« L’Assemblée législative est heureuse que Parcs Canada ait entrepris cette série de rénovations au lieu historique national Province House. Siège de l’Assemblée législative provinciale depuis 1847, et lieu historique national, cet édifice reste un puissant symbole de la province de l’Île du Prince Édouard et de son système démocratique, a déclaré Charles MacKay, greffier de l’Assemblée législative de l’Î. P. É. Il continue aussi de jouer un rôle important en accueillant chaque année les milliers de visiteurs qui viennent découvrir l’édifice qui a inspiré les Pères de la Confédération en 1864. »

« L’offre d’occasions d’apprentissage et d’expériences enrichissantes pour les visiteurs sont au nombre des priorités de Parcs Canada, a ajouté Karen Jans, directrice de l’Unité de gestion de l’Î. P. É. de Parcs Canada. Cette rénovation contribuera à faire en sorte que l’ensemble de la population canadienne pourra continuer de profiter de cette structure unique et de découvrir le rôle important qu’elle a joué, et qu’elle continue de jouer dans notre patrimoine commun. »

Diverses célébrations soulignant le 150e anniversaire de la Conférence de Charlottetown seront organisées un peu partout dans l’île tout au long de 2014. Parcs Canada est enchanté de collaborer avec PEI 2014 Inc. et avec la province de l’Î. P. É. à l’organisation des festivités. Pour en savoir plus sur les activités prévues pour l’année de commémoration, visitez le site www.pei2014.ca.

Travaux à l'intérieur

Comme certains murs de maçonnerie commençaient à montrer des signes de détérioration, des renforcements en acier ont été ajoutés à des fins de stabilisation. Dans la galerie, les zones de construction ont été isolées avec du plastique pour tenter de réduire la quantité de poussière qui se dépose à l’étage inférieur.
Des poutres d’acier ont été vissées dans la structure existante, à l’intérieur des murs. Les poutres d’acier et les tiges maintiennent les pierres en place.

Travaux à l'extérieur

Malgré un échafaudage complexe et le matériel de construction qui se trouvent du côté sud et est de l’édifice, les visiteurs de Province House peuvent se rendre du côté ouest et nord pour prendre des photos et pour accéder à l’édifice. Le premier et le deuxième étages demeureront accessibles aux visiteurs pendant la période de construction.
Avant d’entreprendre les travaux de rénovation de la pierre extérieure, le conservateur a soigneusement inspecté la façade et a marqué à la craie les endroits qui posent problème. Dans le cas présent, certaines pierres étaient en saillie alors que d’autres étaient complètement brisées. Le conservateur a écrit « OUT » sur les pierres en saillie afin d’indiquer que ces pierres pourraient devoir être enlevées pour permettre aux travailleurs de déterminer ce qui cause le déplacement de la pierre.
Les travailleurs qui œuvrent sur le chantier enlèvent une grosse pierre du bâtiment afin d’examiner ce qui cause le dépassement de la pierre de la façace. Une couche de blocaille entre la pierre intérieure et la pierre extérieure commençait à se détériorer à certains endroits. Le mélange de ciment et de pierre commençait à s’éroder parce que de l’eau s’était infiltrée. La blocaille a été réparée et les fentes et fissures ont été remplies pour empêcher tout dommage ultérieur causé par l’eau, ce qui aidera à prévenir le déplacement des pierres dans l’avenir.
Les travailleurs utilisent des outils manuels, comme un pistolet à aiguilles à air comprimé, pour enlever l’écaillement de la surface de la pierre, ce qui rend la façade plus lisse, plus esthétique et exempte de débris. Lorsqu’il n’y avait plus de débris meubles, de fentes et de décoloration sur la surface qui posait problème, les vides étaient remplis avec du mortier de couleur assortie à celle de la pierre.