Lieu historique national du Canada de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Programme de gestion des eaux

Annexe 3

Bassin hydrographique de la rivière Severn

COMPOSANTES
Bassin des lacs Simcoe et Couchiching. Le bassin hydrographique de la rivière Black est alimenté par la rivière Severn, en aval du lac Couchiching. Les lacs et chenaux de la rivière Severn en aval de Washago comprennent les lacs Sparrow et Six Mile ainsi que le bassin Gloucester.

CARACTÉRISTIQUES DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE
Superficie: Bassin versant de 6160 kilomètres carrés.
Géographie physique: Le bassin des lacs Simcoe et Couchiching se situe principalement sur des terres agricoles vallonnées aux sols profonds. Le bassin hydrographique de la rivière Black s’étend sur les sols minces et rocheux du bouclier précambrien.
Sources d’eau Pluie, fonte des neiges et eau souterraine.

Écoulement/ évaporation
Bassin des lacs Simcoe et Couchiching: L’écoulement est lent dans le bassin des lacs Simcoe et Couchiching. Seulement 25 % des précipitations que reçoit le bassin finissent par se transformer en débit d’écoulement. Le bassin se jette dans la baie Georgienne. Il reçoit peu de précipitations neigeuses. Les pertes par évaporation des surfaces émergées et immergées sont élevées. Le débit moyen à long terme du bassin des lacs Simcoe et Couchiching est de 26,7 m3/s.
Bassin hydrographique de la rivière Black: Il rejoint la rivière Severn en aval des chenaux des lacs Simcoe et Couchiching, à Washago. Le bassin hydrographique de la rivière Black est pratiquement non régulé. Il produit un écoulement rapide et subit peu de pertes par évaporation. Son débit moyen à long terme est de 21,7 m3/s et comporte des pointes au printemps. Le débit quotidien le plus élevé enregistré au poste de marégraphie de la rivière Black entre 1915 et 2006 dépassait les 225 m3/s. Le débit quotidien le plus faible enregistré pendant la saison estivale n’était que de 0,4 m3/s.

Barrages: On compte plusieurs petits barrages dans le secteur de Washago. Leur faible capacité rend la gestion du lac Simcoe difficile.

FONDEMENT DE LA GESTION DES EAUX
Les lacs Simcoe et Couchiching sont gérés à l’aide d’une courbe des niveaux optimaux en usage depuis 1918. Cette courbe sert de cible ou de guide pour les niveaux d’eau pendant toute l’année. Elle est illustrée ci contre.

Sommaire du niveau du lac Simcoe

APPROCHE DE GESTION DES EAUX
Hiver: On régule le débit sortant des lacs Simcoe et Couchiching afin de plus ou moins suivre la courbe des niveaux optimaux, qui demeure stable du 20 novembre au 20 mars.
Printemps: Au printemps, les deux principaux objectifs consistent à remplir les lacs Simcoe et Couchiching sans causer de débordement et à minimiser les effets du débit de pointe provenant de la rivière Black, qui n’est pas contrôlée. Les pointes simultanées sur les lacs Simcoe et Couchiching et sur la rivière Black peuvent entraîner le débordement des lacs Simcoe et Couchiching, du lac Sparrow et du lac Six Mile, en aval du lac Simcoe. Pendant la période de pointe du débit de la rivière Black, on réduit ou on stoppe le débit sortant du lac Couchiching pour atténuer les débordements à Washago et sur le lac Sparrow.
Été: Pendant l’été, les niveaux sont gérés en fonction des courbes des niveaux optimaux.
Automne: En général, les lacs Simcoe et Couchiching atteignent leur niveau le plus bas, mais sont tout de même maintenus au dessus des niveaux historiques les plus faibles.

POINTS SPÉCIAUX À PRENDRE EN CONSIDÉRATION
Les lacs Simcoe et Couchiching forment une très grande étendue d’eau et leur niveau peu prendre du temps à réagir aux ajustements. Si le niveau des lacs est plus élevé que la normale, on maintient un débit plus fort. Si, au contraire, le niveau est plus bas que la normale, on maintient un débit plus faible. On doit aussi coordonner le débit des lacs Simcoe et Couchiching à celui de la rivière Black afin de réduire les risques de hautes eaux sur la rivière Severn et le lac Sparrow. Le cours naturel des rivières Black et Severn est limité par plusieurs sections étroites qui font augmenter le niveau de l’eau lorsque le débit est élevé.

PROBLÈMES
Débordements: Les rivières Black et Severn subissent l’écoulement rapide et abondant que causent les crues printanières provenant d’une zone où le stockage est très difficile à contrôler. La quantité d’eau subitement relâchée est souvent suffisamment importante pour causer un déversement intempestif au barrage du lac St. John, aggravant ainsi les conditions locales et inondant les terrains des résidents établis le long de la rivière Black, en aval de Washago. Le débordement du lac Sparrow est entre autres causé par l’étranglement naturel de la rivière Severn à la hauteur de la chute du lac Sparrow, des rapides McDonald et de Hydro Glen. Les coûts associés à l’enlèvement de ces étranglements sont astronomiques comparés aux pertes économiques actuelles dues au débordement, et les travaux d’excavation ne permettraient pas d’éliminer complètement le problème.

précédente: Annexe 2